A la une, le 12e, Paris

C’est parti ! La campagne d’Anne Hidalgo est lancée !

Anne Hidalgo avait annoncé le jour de la rentrée des classes, en septembre 2012, sa volonté d’être la future Maire de Paris. Elle se disait alors tout à fait prête à des primaires avec des candidats de toute la gauche parisienne, tendant la main à nos partenaires de la majorité municipale et sans crainte vis-à-vis de la démocratie interne au Parti Socialiste. Au même moment, elle lançait son association « Oser Paris », invitant tous les Parisiens à lui faire des propositions pour élaborer avec eux son projet pour Paris et écrire ensemble une nouvelle page de l’histoire de notre capitale. Pour avoir personnellement animé un des groupes thématiques, j’ai été très impressionnée par la volonté des Parisiens d’imaginer ensemble le Paris de demain, au cœur d’une métropole qui s’esquisse.

Anne Hidalgo lors de son premier meeting de campagne au Bataclan, le 28 mai. Crédits CBE

Anne Hidalgo lors de son premier meeting de campagne au Bataclan, le 28 mai. Crédits CBE

Nos partenaires ont refusé de participer à une primaire, affichant la volonté de conduire des listes autonomes pour le 1er tour (Les Verts), ou peinant encore un peu à se mettre d’accord sur une position commune entre eux (diverses composantes du Front de Gauche, dont le PCF et le PG). En interne au Parti socialiste, aucune autre candidature n’a été enregistrée. Par sa démarche d’ouverture, son parcours, son travail de terrain, son expérience sur les grands dossiers de Paris, son énergie et sa force de conviction Anne Hidalgo a déjà réussi à rassembler toute sa famille politique, et au-delà. Les militant-e-s socialistes parisien-ne-s ne s’y sont d’ailleurs pas trompés : ils sont malgré tout venus très nombreux le 22 mai dernier pour voter pour leur candidate, autant que pour le dernier congrès de Toulouse. Sans primaire, sans autres candidats, nous socialistes parisiens avons donné à Anne Hidalgo la force d’une belle investiture. A l’occasion de ce vote les socialistes du 12e se sont à nouveau illustrés par leur mobilisation remarquable ! J’en suis très fière.

Les Parisiens étaient très nombreux hier  soir au Bataclan pour son premier meeting de campagne !

Cette mobilisation s’explique en partie par l’habitude prise de longue date par les socialistes pour la démocratie interne, transparente et incontestée. Choisir son candidat est une pratique saine du parti socialiste, ancrée dans les droits des militants. Sans pour autant que le Parti socialiste soit incapable d’organiser des primaires ouvertes. Nous l’avons montré à l’occasion des présidentielles en mobilisant 16% de l’électorat à Paris, alors que c’était la première fois qu’un tel exercice était proposé aux électeurs. Nous n’avons de leçon à recevoir de personne et encore moins d’un parti qui n’a pas su organiser un scrutin interne pour choisir son président, et qui demande 6 mois après à ses militants de voter pour savoir s’il faut revoter dans 6 mois…

Enveloppes dans l'urne lors des primaires citoyennes en 2011.Crédits CBE

Enveloppes dans l’urne lors des primaires citoyennes en 2011.Crédits CBE

Au contraire nous pourrions donner des conseils, sur les modalités d’organisation d’un scrutin afin d’en assurer la sincérité totale et la transparence démocratique! Peu importe les outils que l’on utilise, ils doivent être fiables, les modalités doivent être claires et acceptées par toutes et tous. En aucun cas elles ne peuvent être modifiées en cours de route, ou encore permettre à certains de s’inscrire, alors que d’autres ont déjà votés !!! Aujourd’hui, derrière une prétendue modernité, affichée en étendard, ce sont les pratiques les plus douteuses qui reviennent au goût du jour au sein de la droite parisienne (avec des « acteurs et actrices » qui étaient partie prenante de certaines turpitudes d’anciens maires de Paris de droite, déjà lourdement condamnées en justice): muni d’une seule carte bancaire, vous pouvez inscrire toute votre famille et vos amis à la primaire et voter pour eux !!! Aucun justificatif de l’identité n’est demandé pour s’inscrire, il suffit donc d’avoir nom, adresse et date de naissance de votre voisin ou de n’importe quel parisien…  A noter par ailleurs, que la candidate favorite ne pourra pas voter à cette primaire virtuelle, elle n’est pas inscrites sur les listes électorales  de Paris…

Comment peut-on imaginer sérieusement construire une alternance crédible sur ces bases ? Les Parisien-nes se souviennent de la gestion des Chiraco-Tibéristes de Paris, ce sont les mêmes qui aujourd’hui sont candidats ou soutiennent la candidate désignée par la direction de l’UMP !

Les Parisien-nes méritent mieux! Pour ma part je mettrai toute mon énergie à faire gagner Anne Hidalgo et la gauche rassemblée en 2014!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>