A la une, le 12e, Paris, Société

De nouveaux noms dans l’espace public du 12e

Alors que seulement 200 voies et places parisiennes portent un nom de femmes sur 6.000, le Maire de Paris a pris l’engagement, lors de la cérémonie des vœux de janvier dernier, d’inscrire des femmes remarquables dans la mémoire collective grâce à la géographie du quotidien, du coin de la rue. A l’occasion de la journée internationale du droit des femmes Anne Hidalgo a proposé que des femmes entrent au Panthéon afin de souligner leur rôle dans l’histoire de notre pays, et a proposé le transfert d’Olympe de Gouges, une pionnière du féminisme.

Parallèlement  à l’attribution de 50 nouveaux noms de rues féminins dans tout Paris à l’occasion du 8 mars dernier, de nouveaux noms de rue seront donnés pour le 12e. Après approbation à l’unanimité par la commission de dénomination des sites et des voies de l’Hôtel de Ville, l’ensemble des délibérations a été communiqué hier soir au conseil d’arrondissement du 18 mars. La prochaine étape est désormais l’organisation des prochaines cérémonies de dévoilement de plaques.

Porte de Charenton, future place Lise et Artur London. Crédits Pierre-Clément Julien

Porte de Charenton, future place Lise et Artur London. Crédits Pierre-Clément Julien

Sept plaques seront ainsi dévoilées sous le signe de la parité. L’écrivain et homme politique espagnol Jorge Semprun donnera son nom à la nouvelle rue du quartier Charolais Rotonde entre les voies de chemin de fer et la rue du Charolais. Aussi, le célèbre couple d’anciens résistants communistes Lise et Artur London, dont le procès stalinien en Tchécoslovaquie a été rendu célèbre par le film « L’Aveu », donneront leurs patronymes à la nouvelle esplanade aménagée Porte de Charenton avec l’arrivée du Tramway. Cet espace a été complètement métamorphosé avec l’arrivée du T3 : suppression du souterrain, aménagement paysager riche qui permet de marquer une nouvelle entrée dans le Bois, continuités cyclables…

Le nouveau quartier Charolais Rotonde en cours de construction. Crédits Pierre-Clément Julien

Le nouveau quartier Charolais Rotonde en cours de construction. Crédits Pierre-Clément Julien

Ainsi, Gertrude Stein fera l’honneur de son nom à une place du futur quartier Charolais. Poétesse, écrivaine, dramaturge et féministe américaine, elle passa la majeure partie de sa vie en France et fut un catalyseur dans le développement de la littérature et de l’art moderne. Marie-Thérèse Eyquem, quant à elle, donnera son nom à une résidence sociale. Théoricienne et militante active du sport féminin, socialiste, cette figure illustre du féminisme est également connue pour son œuvre littéraire. Louise Hervieu aura sa rue entre la rue du Charolais et l’avenue Daumesnil. Peintre, dessinatrice et écrivain française, elle a été couronnée par l’Académie française pour une de ses œuvres littéraires, le Bon Vouloir, et reçu le prix Femina en 1936 pour Sangs. C’est à Louise Hervieu que l’on doit également l’attribution en 1938 du «carnet de santé» à tout nouveau-né.

Pour couronner cette opération de dénomination  importante et citoyenne, la journaliste russe et militante des droits de l’homme Anna Politkovskaïa, connue pour son opposition à la politique de Vladimir Poutine et pour avoir été assassinée en 2006, fait l’honneur de son nom à l’avenue de Bel Air du bois de Vincennes, dénomination qui prêtait confusion avec l’Avenue du Bel Air du quartier de la Place de la Nation.

A vous maintenant de découvrir les personnalités remarquables dont le nom va être gravé et affiché au regard des passants, sur les plaques rues, édifices, places de notre bel arrondissement. Ces mesures peuvent paraître symboliques, elles le sont. Symbole du retard considérable pour reconnaître le rôle des femmes dans notre histoire commune. C’était l’esprit qui avait prévalu également au choix du nom de certaines stations du T3.

5 Comments

  1. Eric BONNIAU

    C’est bien mais il faut croire que il n’y a pas de femmes Françaises qui ont un mérite. Espagnol ( et c’est un homme ), américaine, russe….
    On vit ou ?

  2. Pierre-Alix Binet

    Eric Bonniau: Louise Hervieu est née à Alençon. C’est où Alencçon déjà?

    • Eric BONNIAU

      @ Pierre Alix : je fais simplement la remarque qui devaient certainement avoir des femmes Françaises qui méritent d’avoir leur nom honorifié par une plaque de rue plutôt que de mettre des espagnols, amricaines, russes.

  3. Catherine Baratti Elbaz

    Pour information Artur et Lise London habitaient rue du Sergent Bauchat dans le 12e.

    • Eric BONNIAU

      @ catherine : je fais simplement la remarque qui devaient certainement avoir des femmes Françaises qui méritent d’avoir leur nom honorifié par une plaque de rue plutôt que de mettre des espagnols, amricaines, russes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>