A la une, Vu dans la presse

Interview de Jean-Paul Huchon dans Le Parisien du 6 décembre 2010

Le Conseil d’Etat a été saisi du recours déposé par un jeune responsable UMP, d’une demande en annulation de l’élection régionale de mars dernier. en Ile de France. Dans ses conclusions, le rapporteur public devant le Conseil d’Etat retient le caractère de « promotion » de la campagne d’affichage menée par la Région sur les transports, en septembre 2009 (soit 6 mois avant l’élection régionale). Il demande une évolution de la jurisprudence, un changement des règles du jeu, alors même que les conséquences éventuelles du contentieux sont lourdes et que la Commission nationale des comptes de campagne a validé les comptes de campagne dès juillet dernier.

Les réponses de Jean-Paul Huchon, au journal Le Parisien, daté du 6 décembre 2010

Avez-vous été surpris par l’avis du rapporteur ?
Evidemment. Surpris, choqué et en colère. Je rappelle que mes comptes de campagne ont été validés par la commission nationale de comptes de campagne, elle-même composée de magistrats,  notamment du conseil d’Etat . Elle a explicitement considéré que la campagne de communication  visée n’avait pas de caractère électoral.
Vos adversaires avaient pourtant dès le début des régionales dénoncé cette campagne d’affichage…
Cette campagne dure depuis cinq ans. Elle a toujours le même visuel et se fait systématiquement à la même période, en septembre, dans le cadre de la semaine européenne de la mobilité et des transports. C’est une campagne d’information générique, sur laquelle, il n’y a ni mon nom, ni aucune  allusion à une échéance électorale. Elle était faite pour informer les franciliens que la Région avait désormais la responsabilité des transports.
Comment expliquez-vous l’avis du rapporteur ?
C’est stupéfiant . Ses arguments sont contraires à toutes les jurisprudences sur laquelle nous nous sommes appuyés . Le rapporteur ne propose pas l’annulation du scrutin, il reconnaît d’ailleurs que cela n’a pas influencé le scrutin. Mais il propose mon invalidation. C’est la première fois qu’on éliminerait un candidat élu avec une si grande avance. J’ai recueilli 57 % des voix, avec 400 000 voix  d’écart. Les deux millions de Franciliens qui ont voté pour moi se verraient purement et simplement privés de leur suffrage. Il s’agirait d’un déni de démocratie.
Etes-vous inquiet avant la décision du Conseil d’Etat ?
S’il suivait l’avis du rapporteur, il s’agirait d’un assassinat politique.
Vous parlez d’assassinat, c’est donc que vous soupçonnez quelqu’un d’être derrière tout ça ?
Pour l’instant je ne veux rien dire. Je note juste que c’est un militant UMP qui a déposé le recours. Valérie Pécresse n’a même pas osé le faire en son nom. Cela manque de courage et d’élégance. L’UMP n’a jamais accepté les résultats électoraux. Il y a une tentative en ce moment du gouvernement de reprendre en main tous les leviers, notamment ceux des collectivités locales. J’espère que cette histoire n’a pas été montée pour cela.
Que ferez-vous si votre élection est invalidée ?
Je ne veux pas penser que ce sera le cas. Pour l’instant j’ai encore des gros dossiers à gérer.  Notamment celui du Grand Paris. Cette semaine nous sommes sur le point de nous mettre d’accord sur le plan de mobilisation pour les transports en Ile-de-France qui sera la plus grande avancée pour la région depuis la seconde Guerre mondiale. Sur ces dossiers, je suis actuellement, pour le gouvernement un interlocuteur coriace mais ouvert et de confiance. L’ouverture que j’ai faite pour y parvenir ne survivrait pas à mon élimination.


La Région fait grandir vos transports
envoyé par RegionIledefrance. – L’actualité du moment en vidéo.

Voir également le communiqué de presse de soutien à Jean-Paul Huchon du Maire de Paris

1 Commentaire

  1. You got to push it-this esestianl info that is!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>