A la une, Coups de coeur, Paris

Jardin des plantes: de belles serres rénovées

Crédit CBE

En 1633 Louis XIII fait acheter un terrain pour y installer le Jardin Royal des plantes médicinales et son l’officine de son droguier dans laquelle des chimistes étudient les effets des plantes.

Grâce aux collections de plantes cultivées dans le jardin, le roi souhaite créer un grand établissement d’enseignement supérieur et de recherche, indépendant des universités

Parmi les premiers bâtiments on trouve les serres. Les premières servent à protéger les orangers des hivers parisiens, puis des structures de bois et de verre voient le jour pour acclimater les collections botaniques rapportées d’expéditions.

Au début du XIX e siècle  le recours au verre et au métal permet de bâtir des édifices plus solides et mieux isolés qui constituent pour l’époque une prouesse architecturale.

Ces réalisations audacieuses, classées monuments historiques, précèdent de peu l’apparition des jardins d’hiver, où les plantes vont être cultivées en pleine terre.

Crédit CBE

Entièrement rénovées et réaménagées, les Grandes Serres du Jardin des Plantes sont rouvertes au public depuis le 2 juin dernier. Elles prolongent le rêve d’illustres botanistes : faire pousser en pleine terre des espèces originaires d’autres latitudes. Huit jardiniers du Muséum s’emploient à créer les conditions proches du milieu naturel de ces plantes propices au développement: température, humidité, terre, lumière…

La rénovation a permis de restaurer et sécuriser le bâti, moderniser les équipements, tout en conservant la magie des lieux.

C’est maintenant quatre serres au lieu de deux, qui accueillent tous les publics, comme de nouvelles plantations et présentations végétales dont certaines seraient uniques au monde ! Les quatre serres proposent un voyage dépaysant à la rencontre de l’extraordinaire diversité du monde végétal démontrant que « Sans les plantes, point de salut pour les hommes, tant notre destin est lié à elles par des milliers d’années de cohabitation. »

Crédit CBE

La refondation du Muséum est visible depuis sa réforme statutaire en 2001.

Elle concerne aujourd’hui tous les espaces de l’institution : le Jardin des Plantes, le Musée de l’Homme, comme des sites franciliens et de province mais aussi le Parc zoologique de Vincennes.

Espérons que la rénovation du Zoo de Vincennes se réalisera avec autant de succès que celle des serres tropicales du jardin des plantes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>