A la une, le 12e, Paris

Le défi de la création du nouveau quartier Bercy-Charenton

Les élus et l’équipe projet présenteront lors d’une réunion publique ce jeudi 18 octobre à 18h30 à la Mairie du 12e arrondissement le plan guide de l’ambitieux projet de la création d’un nouveau morceau de ville à Bercy-Charenton. Ce schéma d’ensemble de la future opération d’aménagement résulte d’une large concertation issue des précédentes réunions publiques et ateliers avec les habitants, les associations et l’équipe du projet depuis mai 2011.

Crédits Mairie du 12e

Un nouvel espace urbain à proximité du centre de Paris

Le projet Bercy-Charenton est un projet d’envergure qui s’inscrit dans les grands projets d’aménagement de Paris du début de ce siècle. En effet, le site représente l’une des dernières opportunités foncières de la capitale et offre un potentiel d’aménagement de première importance.

Dans une métropole qui souffre d’un cruel manque d’espace, Bercy-Charenton représente un territoire de 63 ha situé entre la Seine, l’axe ferroviaire des gare de Lyon et de Bercy et le boulevard périphérique. Chargé d’histoire, ce quartier était anciennement marqué par les entrepôts de vins qui ont fait son identité et son animation. L’ambition de ce projet est de faire le trait d’union entre Paris et Charenton, à deux pas du centre de la capitale, avec la création ex nihilo d’un quartier moderne d’une grande qualité de vie urbaine et environnementale.

Transformer les contraintes en atouts

Si effectivement le « potentiel est énorme » comme le souligne Anne Hidalgo, première adjointe au maire de Paris, chargée de l’urbanisme, le site constitue un défi d’aménagement par les innombrables difficultés techniques qu’il pose.

Le pilotage de ce projet nous oblige à valoriser les atouts de ce territoire tout en contournant ses obstacles majeurs: le périphérique, l’A4, l’échangeur de Bercy, la voie express, la Seine et le faisceau ferroviaire des gares de Lyon et de Bercy (dont le trafic de devrait encore croître de 20% d’ici à 2020). Le bâti existant est aussi à prendre en compte, citons par exemple les halles techniques de la SNCF et le cimetière Valmy, tout comme l’immeuble Lumière, un des bâtiments les plus longs de Paris qui constitue une barrière importante entre le site et le quartier actuel  de Bercy.

Territoire de Bercy Charenton le long de la voie express. Crédits CBE

Néanmoins, le projet présente l’avantage non moins considérable d’être au coeur d’un maillage de transport important et diversifié (train, tramway, périphérique, A4, RER, etc.). La valeur du terrain foncier disponible représente un formidable potentiel de recettes, offrant au projet la possibilité d’obtenir un bilan financier équilibré.

C’est ainsi que nous faisons le pari ambitieux de transformer les contraintes de ce territoire en atouts majeurs en franchissant les barrières d’infrastructure. Les principaux objectifs de l’opération sont alors d’améliorer les liaisons entre Paris et Charenton-le-Pont, de faciliter de nouveaux modes de transports en commun, de proposer une offre nouvelle et diversifiée d’immeubles (logements sociaux et privés, bureaux, commerces de proximité), d’équipements publics et de services urbains…

Débattre pour améliorer le projet urbain

Notre volonté politique est d’inscrire ce projet dans un processus de concertation et de dialogue avec tous les acteurs concernés, des habitants aux concepteurs du projet en passant par les associations et les élus. Car si la concertation est imposée par la loi avec l’article L.300-2 du Code de l’urbanisme ou le principe d’information et de participation du public de la Charte de l’environnement, le cadre législatif reste très ouvert. Il fixe des objectifs et laisse au maître d’ouvrage une grande liberté dans son application.

C’est donc dans l’esprit de concertation et d’écoute qui marque l’action des élus Parisiens depuis la victoire de la gauche en 2001 que s’inscrit ce projet. En effet, nous sommes allés une nouvelle fois au-delà de ce que la Loi nous imposait.

Travail d'un atelier de concertation. Crédits CBE

Une première phase de concertation s’est déroulée au cours de l’année 2011 avec une réunion publique de lancement le 11 mai, des ateliers de concertation le 16 juin et une réunion publique de synthèse le 28 novembre. Les ateliers étaient l’occasion de réfléchir en profondeur sur le projet et de permettre aux habitants, aux associations et à l’équipe projet de travailler, dialoguer et échanger. Trois thématiques avaient été abordées : un nouveau quartier liaison (accessibilité, déplacements, lien avec les quartiers…), un nouveau quartier durable (éco quartier, environnement espaces verts…) et un nouveau quartier mixte (logements, commerces, équipements…).

La  réunion de ce jeudi 18 octobre est la prochaine étape, ayant pour objectif de présenter l’état du travail sur le plan guide, en cours d’élaboration, résultat du processus de concertation et des travaux menés jusqu’à maintenant. Il se veut aussi et surtout, le cadre d’un débat puisque certains aspects du projet continueront d’évoluer grâce aux prochaines étapes de concertation (exposition, ateliers thématiques, promenades urbaines…).

Espérant vous y retrouver nombreux!

Trackbacks / Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>