A la une, le 12e, Paris

Le juste prix du stationnement

Comme annoncé récemment dans le journal Le Parisien, le conseil de Paris se prononcera lors de sa prochaine séance des 28 et 29 mars prochains, comme nous l’avons fait en conseil d’arrondissement lundi 21 mars dernier, sur des modifications du tarif de stationnement dans Paris et en particulier dans le 12e.

Pourquoi ces modifications ?

Le zonage de la tarification du stationnement n’a pas évolué depuis 20 ans, or les modes de déplacements dans la capitale ont profondément changés durant cette période, et en particulier sur les 10 dernières années.

Crédit CBE

Le constat est simple, l’offre de stationnement en surface est limitée pour tous les véhicules. Et même si le nombre de voitures dans Paris a diminué de 24% en dix ans, les déplacements en voitures sont encore nombreux dans la capitale.

Par ailleurs, le nombre de deux roues motorisés dans la capitale a considérablement augmenté ces dernières années. Il est donc légitime de libérer les espaces nécessaires au stationnement de ces usagers de la capitale, par ailleurs plus économes en espace que les voitures.

Enfin nous continuons à redistribuer les espaces de circulation comme de stationnement en faveur des modes de déplacements doux, comme la marche et les vélos et à faciliter la circulation des bus et taxis en surface. Parallèlement en sous-sol, certains quartiers de la capitale, possèdent des parkings encore sous utilisés. Une des raisons de cette sous-utilisation des parkings souterrains reste une différence de tarification. En effet aujourd’hui cela revient moins cher de laisser sa voiture en voirie que d’utiliser un parking souterrain.

Ainsi, aujourd’hui dans la majeure partie des 12ème, 13ème, 14ème et 18ème arrondissement, le tarif du stationnement en voirie est actuellement de 1,20 €/h contre 2,50€/h en moyenne, dans les parkings souterrains.

Ces écarts rendent de fait le stationnement sur voirie plus attractif alors qu’il ne représente que 20% de l’offre globale de stationnement.

Comment dans ces conditions inciter les usagers à se garer dans les parkings ?

Crédit CBE

Un travail d’information et d’amélioration de la signalétique est certainement à mener avec les concessionnaires.

Parallèlement la diminution des tarifs horaires comme des abonnements serait la bienvenue, car ceux-ci restent encore trop élevés.

Même si l’on peut noter une augmentation très nette des services proposés aux usagers (location de vélo, caddie, parapluies…) comme pour rendre les espaces en sous-sol plus agréables (propreté, musique, éclairage…) et plus surs,  l’usage des parking souterrains restent encore trop limité.

Afin de faciliter la rotation des véhicules garés en surface, la Ville Paris propose de modifier la tarification au cœur de Paris et dans une partie des arrondissements médians.

Les modifications proposées

Actuellement, il existe 3 zones tarifaires pour le stationnement des visiteurs, ou stationnement rotatif :

  • la zone 1 à 3,60 €/h
  • la zone 2 à 2,40 €/h
  • la zone 3 à 1,20 €/h

Dans le 12ème, seuls les quartiers proches de la Bastille et de la gare de Lyon sont actuellement en zone 2. La réforme propose l’extension de la zone 2 dans des quartiers du 12ème  où la pression du stationnement est la plus élevée et dans lesquels il existe une offre en sous-sol.

Ce nouveau découpage n’a aucune incidence sur le tarif des résidents qui reste inchangé à 0,65€ par jour sur l’ensemble de Paris. Au contraire, en incitant les visiteurs à se garer dans les parkings, un plus grand nombre de places en surface seront disponibles pour les résidents et pour les acteurs économiques et de la santé à qui la Ville propose par ailleurs des avantages tarifaires (carte sésame artisan commerçant, soins à domicile, réparateurs…).

Parallèlement, afin d’améliorer le service rendu aux usagers, il est prévu de moderniser la gestion des 8000 horodateurs et de permettre à une partie d’entre eux, d’accepter le paiement du stationnement par carte bancaire. Ainsi, d’ici 2012, la moitié des horodateurs des nouvelles zones 1 et 2 accepteront le paiement par carte bancaire, facilitant ainsi le paiement du stationnement.

Rappelons qu’aujourd’hui, seuls 10% des conducteurs s’acquittent du coût de  stationnement de leur voiture !

Cette réforme permet de recréer de la cohérence dans la politique tarifaire du stationnement, partie intégrante de notre politique des déplacements à Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>