A la une, Paris, Vu dans la presse

Les maires de droite contre une réforme de justice sociale

La réforme des tarifs de restauration dans les écoles et collèges publics de Paris, votée le 11 mai dernier par le conseil de Paris est une mesure de justice sociale à deux titres. Premièrement parce qu’elle généralise la tarification sur la base des revenus des familles, une mesure d’équité. Ensuite parce qu’elle instaure les mêmes huit tarifs pour toutes les familles parisiennes, une mesure d’égalité.

Les élus parisiens de droite, opposés à cette réforme après avoir voté contre cette réforme refusent de la mettre en place dans les arrondissements de droite.

Pourtant le Préfet de Région, chargé de contrôler la légalité des délibérations du Conseil, n’y a vu aucun problème juridique.

D’où ces situations inacceptables dénoncées par Le Parisien le 2 septembre

« Maux de tête en perspective pour les parents habitant dans le VIe, VIIIe, XVe, XVIe et XVIIe. Car le paiement de la cantine prend une tournure bien compliquée cette année. Ces familles font face à deux listes de prix différentes pour la restauration scolaire! D’un côté, celle établie par la mairie de Paris. Et de l’autre, la grille tarifaire qui sera appliquée par leur caisse des écoles, un organisme présidé par les maires d’arrondissement et chargé de gérer les cantines des écoles maternelles et primaires… »

Lire la suite sur le site Le Parisien.fr

C’est pourquoi, en cette rentrée scolaire, le maire de Paris a  saisi le tribunal administratif en urgence afin que la délibération du Conseil de Paris soit immédiatement appliquée dans ces arrondissements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>