A la une, Coups de coeur, Paris

Manège enchanté au 104!

J’ai vraiment eu un coup de cœur pour le manège Carré Sénart installé dans la Halle Aubervilliers du sein du 104!

Le manège imaginé et conçu par François Delarozière trouve toute sa place au sein de l’établissement artistique de la Ville de Paris, situé dans le 19ème.

Le 104, un lieu aux vocations multiples…

Après l’édification du bâtiment en 1873 par le diocèse, c’est en 1905, qu’est créé le service municipal des pompes funèbres (SMPF) au 104 rue d’Aubervilliers. Durant les années de pleine activité, 27 000 corbillards partaient chaque année du SMPF, 1 400 personnes y travaillaient, dont une quarantaine de femmes. Les Pompes funèbres employaient aussi bien des menuisiers et des ébénistes que des carrossiers, des mécaniciens, des couturières, des peintres ou des maçons. Sur le site se trouvaient aussi bien des bureaux, des écuries, un service d’état civil, des ateliers, une cantine, un coiffeur, un cireur, des logements pour les employés d’astreinte, des entrepôts pour les mâts et les tentures, etc.  L’activité a décliné sur le site de la rue d’Aubervilliers, progressivement jusqu’au départ du dernier employé en 1997.

Après plus de deux années de travaux, le 104 a ouvert ses portes le 11 octobre 2008. Ce lieu de résidence et de création artistiques unique au monde désire bousculer, par sa dynamique artistique, les frontières entre les arts et les publics. Il bénéficie pour ce faire d’une étonnante configuration architecturale en passage et de  39.000 m2.

Un manège magique

La Machine est une compagnie de théâtre de rue née en 1999 et dirigée par François Delarozière. Elle est née de la collaboration d’artistes, techniciens et décorateurs de spectacles autour de la construction d’objets de spectacle atypiques.

Le fil conducteur de la démarche artistique de François Delarozière est le mouvement et sa capacité à susciter une émotion chez le spectateur.

« Construire un objet en mouvement, c’est créer une architecture vivante. Le mouvement caractérise la vie. »

François Delaroziere a par ailleurs collaboré et dirigé la fabrication de grandes machines de spectacle pour des compagnies de théâtre de rue et d’art dramatique, notamment avec la compagnie Royal de Luxe.

C’est le cas ici, où ces insectes, bisons et autres poissons prennent vie à chaque tour de manège, lorsque petits et grands actionnent les manettes, tournent les poignées, appuient sur les pédales, poussent les leviers…

A la plus grande surprise de tout le monde!

En effet cette œuvre populaire et généreuse, cette machine extraordinaire aux dimensions hors normes (18 mètres de large, 300 mètres carrés de superficie, un point culminant à 14 mètres de hauteur et un poids de 40 tonnes !) prend toute sa dimension en mouvement et grâce au public.

Et tout le monde s’y prête sans résistance, petits, ados et plus grands, retrouvant le temps d’un instant la magie de l’enfance, les mondes imaginaires à la Jules Verne, se laissant envouter par ces machines aux couleurs vives, ces gigantesques marionnettes !

Plusieurs tours s’imposent, surtout si l’on veut avoir la chance de monter au ciel, à bord d’un des trois poissons chats!

Courrez vite au 104, avant le 27 février pour partager ce moment magique….

Le Manège est ouvert tous les jours de 14h à 18h, sauf le dimanche de 11h à 17h

Nocturnes les vendredis et samedi jusqu’à 20h

Le carnet de 6 tours (si si vous les ferez….) est de 20 euros pour les adultes et 15 euros pour les enfants…

Trackbacks / Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>