A la une, Société, Vu dans la presse

Martine Aubry répond à Arnaud Montebourg

Je tenais à présenter ici, les principaux éléments de réponse apporter par Martine Aubry, aux questions posées par Arnaud Montebourg, car je sais que bon nombre de ses électeurs du premier tour hésitent encore.

Martine Aubry lors de la manifestation pour la défense de l'éducation nationale. Crédits Pierre-Clément Julien

Dans sa réponse, Martine Aubry remercie Arnaud Montebourg pour le travail qu’il a réalisé au sein du parti socialiste toutes ces dernières années, soulignant son engagement pour la rénovation de nos pratiques, et son soutien pour la mise en place de ces primaires ouvertes.

 Elle salue sa participation aux débats et sa contribution pour que cette campagne des primaires mobilisent autant de Français. Nous ne pouvons en effet que nous féliciter de cette participation élevée et des audiences records des débats télévisés (encore hier soir avec près de 6 millions de téléspectateurs pour le débat entre les deux tours).

 La réponse de Martine Aubry lui permet d’exposer concrètement et politiquement ce qu’elle croit  essentiel, et qu’elle défend depuis le début de cette campagne.

J’en reprends quelques éléments ici, mais la totalité de la lettre est consultable sur le site martineauby.fr

Sur la Finance

La finance doit être mise  au service de l’économie et non l’inverse, et l’économie au service de l’humain. Elle propose ainsi :

  • Reprise en main de la finance, avec une entrée de l’Etat dans le conseil d’administration des banques françaises pour une stricte limitation des bonus bancaires, une séparation des banques de dépôts et les banques d’investissement pour protéger l’épargne des français et l’économie réelle.
  • Création à l’échelle européenne d’une taxe sur les transactions financières pour casser la spéculation, d’une agence de notation publique européenne, et des actions volontaristes pour la suppression des paradis fiscaux à l’échelle européenne et du G20.

Elle rappelle son engagement personnel à « convaincre nos partenaires européens de militer à nos côtés pour une Europe qui  protège son économie, ses industries et ses travailleurs. ». Elle s’engage également à proposer à « nos partenaires européens de  renforcer les clauses de sauvegarde et de réciprocité visant à garantir la loyauté des échanges. » et logiquement se dit favorable à « un contrôle national et européen de toute acquisition étrangère d’entreprises dont les technologies mettent en cause notre souveraineté. »

Elle plaide donc pour une stratégie à la fois offensive et protectrice pour la France et pour l’Europe.

Une République exemplaire

Martine Aubry a pris depuis longtemps des engagements très clairs sur le non cumul des mandats, malgré les nombreuses réticences, y compris au sein du parti socialiste. Elle réaffirme également sa volonté de voir une nouvelle République qui mette fin à la monarchie présidentielle anachronique de la Vème République dans laquelle la mobilisation des citoyens sera l’une des conditions des changements que nous voulons, dans laquelle la justice sera pleinement indépendante. Elle s’engage à revoir le statut pénal du chef de l’Etat et des ministres. Elle reprend également son projet pour refonder l’école, sujet que je connais bien et sur lequel je me suis déjà exprimée ici et où je la trouve beaucoup plus convaincante que François Hollande!

En conclusion, elle s’adresse directement à Arnaud Montebourg :

Lettre aux français de Martine Aubry. Crédits Pierre-Clément Julien

« Depuis des mois et des semaines, je fais une campagne de propositions, pas de communication ni de clientélisme. Je resterai constante, fidèle à ce que je suis et à ce que j’ai dit aux Français. C’est cela aussi la morale en politique. Tu seras d’accord avec moi pour dire que la première rénovation en politique, c’est de défendre ses idées devant ses électeurs et de respecter le mandat que l’on a reçu d’eux.

Sur cette base claire et ambitieuse, je souhaite qu’ensemble, nous puissions continuer pour la France en 2012 le travail que nous avons déjà accompli depuis 2008. Nos convergences ne sont pas de façade ou de circonstance. Tu peux compter sur moi et j’espère pouvoir compter sur toi. Nos électeurs nous regardent : dimanche, je ne doute pas qu’ils feront le choix d’un vrai changement et d’une gauche forte. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>