A la une, Coups de coeur

Paris Noir, le coté sombre de la ville lumière

Ce recueil de douze nouvelles inédites, Aurélien Masson l’a voulu comme « une exploration urbaine du côté sombre de la Ville lumière ». Les auteurs sont Marc Villard, Chantal Pelletier, Salim Bachi, Jérôme Leroy, Laurent Martin, Christophe Mercier, Jean-Bernard Pouy, Dominique Mainard, Didier Daeninckx, Patrick Pécherot, DOA, Hervé Prudon. Un mélange heureux d’anciens et de plus jeunes, d’auteurs du roman noir comme d’autres plus classiques, tous raconteurs d’histoire et ciseleurs des mots.

J’ai toujours aimé le format court des nouvelles, qui vous permet d’aller au bout du propos, toujours direct, sans détours, saisissant.

Chaque écrivain possède ses points d’ancrage dans la capitale, ses quartiers de prédilection et nous guide dans un Paris méconnu et que nous côtoyons pourtant que nous soyons parisiens, banlieusards ou simples touristes. Les cafés parisiens apparaissent comme le lieu récurrent de ces nouvelles, où les héros se croisent, se parlent, attendent, vivent…

Mes deux nouvelles préférées sont celles de Patrick Pécherot et Laurent Martin.

Mémoire morte de Patrick Pécherot nous permet de revisiter de façon sensible et originale une période sombre de notre histoire. Sa narration  intrigue le lecteur, l’obligeant à poursuivre avidement la lecture afin de percer les mystères de la mémoire et des défaillances de la mémoire d’un vieil homme des Batignolles.

Comme une tragédie de Laurent Martin, se déroule dans le quartier Daumesnil, pour s’achever, tragiquement Gare de Lyon. Avec son héros, qui redécouvre son quartier après 10 ans d’absence, c’est l’histoire des quartiers du 12e qui défile. Le retour sur une vie antérieure à l’occasion du mariage de sa sœur, imprime une force attractive violente, vers un destin qui ne semble pas négociable, malheureusement… Comme si l’éloignement et le temps ne pouvaient rien rompre de la destinée de cet enfant du 12e, qui a pourtant tout fait pour s’en échapper. Les rues Montgallet, Fécamp, Picpus, le Square Courteline et la Place Daumesnil comme le Bois de Vincennes ou encore les entrepôts de vin de Bercy sont le théâtre de cette histoire.

J’avais acheté ce recueil à la librairie Marque ta page, Place de la Nation, qui est devenu une boulangerie Bio, mais je suis sure que vous le trouverez ailleurs…

Asphalte Editions (2010)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>