A la une, le 12e, Paris

Pour la sauvegarde de l’emploi dans le 12e

L’emploi est la préoccupation n°1 des Français. Le taux de chômage parisien était historiquement supérieur à la moyenne nationale jusqu’en 2006 ou la tendance s’est inversée. Selon les services de l’Etat (DARES) au troisième trimestre 2011 le taux de chômage (catégorie A) parisien était de 8,2% alors que  le taux de chômage national atteignait 9,3 % . Entre janvier 2011 et janvier 2012 le chômage (catégorie A) a augmenté de 6,2% en France et de 0,7% à Paris.

Ces résultats ne sont pas bons et nous sommes nombreux à espérer un changement de cette situation.

A niveau de notre arrondissement, nous nous mobilisons au quotidien, avec les élus parisiens pour conserver notre attractivité et soutenir la dynamique économique de nos quartiers : installation d’ESA et du CNES à Montgallet, arrivée de la FNAC à Bercy

Jeudi 15 mars prochain, à l’occasion de la 9e édition du Forum de l’Emploi, co-organisé par la Mairie du 12e arrondissement et le Pôle Emploi, la Maison des entreprises et de l’emploi, le Plan local d’insertion et d’emploi Paris Nord Est ainsi que la Mission locale du Soleil, je vous invite à venir rencontrer des employeurs et participer aux ateliers proposés par le Pôle Emploi. Ce forum de l’emploi et de la formation professionnelle ouvert à tous de 10h à 17h à l’Espace Reuilly, s’articule autour des thèmes: transports, vente, sécurité et l’insertion.

Nous avons appris récemment  le placement en redressement judiciaire de la société Surcouf par le Tribunal de Commerce de Lille avec une période d’observation de six mois à la suite d’un défaut de paiement,

Commerces Avenue Daumesnil. Crédits CBE

Or je n’ai pas besoin de souligner l’importance stratégique du magasin Surcouf de l’avenue Daumesnil en matière d’emploi et d’attractivité commerciale pour le quartier et le 12e arrondissement. Malheureusement  le plan social massif mis en œuvre lors de l’été 2010 a abouti à la suppression de 174 postes au sein de la société Surcouf et au départ d’un nombre encore plus important d’anciens salariés, qui étaient dépositaires d’une part essentielle de son savoir-faire, sans que cela n’améliore significativement la situation de l’entreprise

Nous considérons que les salariés ne doivent pas être les variables d’ajustement d’une stratégie commerciale défaillante alors même qu’ils constituent, de par leur savoir-faire et leur connaissance, la richesse d’une enseigne reconnue,

Sur proposition des élu(e)s socialistes, radicaux et apparentés, le conseil du 12e arrondissement a donc émis le vœu que le Maire de Paris intervienne auprès du président-directeur général et de l’administrateur judiciaire de la société Surcouf pour demander que le maintien pérenne de l’emploi des salariés soit pris en compte comme la priorité du plan de redressement à mettre en œuvre par l’entreprise dans les prochains mois.

Trackbacks / Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>