A la une, le 12e, Paris

Pour un nouveau Voguéo!

Le Préfet maintient sa position : Voguéo s’arrêtera dimanche 5 juin ! Dommage…

Dommage pour les milliers d’usagers actuels de ce service (plus de 250 000 en 2010), comme pour les personnels…

Dommage pour la diversification des modes de transport en commun et le soutien aux mobilités alternatives à la voiture…

Dommage pour la réappropriation du transport fluvial de personnes sur la Seine !

Rappelons que le Voguéo que nous connaissons est une expérimentation sur un trajet très court (Maisons Alfort/ Gare d’Austerlitz) avec des arrêts très peu visibles et faiblement connectés aux autres modes de transport, une fréquence et des horaires peu propices à la réussite de cette expérience !

Malgré ces handicaps, je crois important de souligner le taux de satisfaction très élevé des usagers, la grande fiabilité de ce mode de déplacements et une fréquentation en très forte croissance ces derniers mois et la volonté des habitants du cœur de Paris de pouvoir en profiter…

Dans ces conditions je trouve cet arrêt fort regrettable car il constitue une interruption de service, avant le nouveau système de transport en commun sur la Seine dont le STIF vote aujourd’hui le principe et les modalités !

Ancien système de bateaux sur la Seine.

En effet, sous l’impulsion d’Annick Lepetit, adjointe au Maire de Paris, le STIF adopte aujourd’hui un cahier des charges pour un nouveau transport fluvial public de personnes sur l’ensemble du bief parisien : des écluses de Maison Alfort à celles de Suresnes.

Cette forte volonté politique s’inscrit dans le cadre des différentes initiatives de reconquête des berges de Seine, la volonté de diversifier les modes de transports en Ile de France et de favoriser les inter-modalités.

Le projet soumis au STIF est simple, il propose d’étendre les navettes fluviales afin de desservir aussi bien le cœur de Paris, que les communes riveraines, en trois arcs qui se superposent partiellement: une boucle centrale dont la fréquence et la capacité seraient les plus élevées, et deux boucles périphériques, une en amont de la Seine, à l’Est, l’autre en aval, à l’Ouest.

Les trois boucles projetées

Les horaires et fréquences tiennent compte des besoins des franciliens (service de 7h à 20h) comme des touristes (fréquence élevée au cœur de Paris et en haute saison).

Batobus

Les bateaux assurant ce nouveau service seront d’une capacité d’environ 100 places pour les boucles Est et Ouest et de 250 places pour la boucle centrale. Leur conception devra permettre des manœuvres faciles et rapides à l’accostage comme une vitesse optimale compte-tenu des limitations en vigueur, permettant de diminuer la durée des trajets. La présence de toilettes, d’un chauffage et d’un personnel informant les voyageurs permet d’assurer un minimum de services rendant le transport attractif pour un public large. La possibilité de monter à bord avec son vélo devrait également rendre ce mode de transport particulièrement intéressant pour de nombreux usagers effectuant des déplacements domicile/travail, comme des familles qui souhaitent éviter l’usage de la voiture. Cette qualité de service doit également se retrouver dans les escales : abri, informations en temps réels, cheminement et signalétique adaptés… C’est à mon sens un des points faibles de Voguéo, qu’il faudra nettement améliorer si l’on souhaite ouvrir ce mode de transport à un public plus large.

Par ailleurs si l’accessibilité à tous semble difficile à atteindre, la prise en compte de certains handicaps est fixée comme un objectif du prestataire.

Pour être utile aux déplacements domicile travail, le nouveau Voguéo doit proposer une qualité de service mais aussi une tarification adaptée. A ce titre le projet prévoit une accessibilité aux voyageurs munis d’un passe Navigo (mensuel, hebdomadaire et annuel), d’un passe Imagine’ R scolaire ou étudiant, ou tout autre titre utilisé dans les transports en commun publics en Ile de France. Les usagers occasionnels des transports en commun comme les touristes devront acheter un ticket.

Bateau Voguéo actuel

Comme tout système de transport, cette nouvelle offre sera déficitaire. Cependant, le nouveau Voguéo pourra bénéficier également des usagers actuels des Batobus (900 000 en 2010), dont le tarif est actuellement de 14 euros pour la journée.

A ces recettes directes de la clientèle se rajoutera une contribution forfaitaire versée par le STIF. En effet si le STIF est compétent pour organiser les transports publics de personnes sur l’ensemble de la Région Ile de France, la Ville de Paris contribuant à hauteur de 49% de son budget total, il est normal que le STIF investisse et soutienne ce mode de transport innovant sur la Seine.

Cependant, devant le faible soutien des élus franciliens non concernés directement par le trajet de ces navettes, et cela quel que soit leur appartenance politique, les collectivités qui bénéficient d’une escale participeront également au financement.

Il est important de souligner, que ce nouveau système de transport Est/Ouest vient compléter l’offre actuelle, partiellement saturée, dans l’intérêt de tous les franciliens et pas uniquement des parisiens… Le nouveau Voguéo est un complément, mais il ne substitue en rien, et ne remet pas en cause, l’effort sans précédent engagé par la Région Ile de France dans son plan de mobilisation depuis quelques mois, en attendant l’investissement de l’Etat pour les transports franciliens…

Trackbacks / Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>