A la une, le 12e

Pour un nouveau Zoo mieux intégré dans le quartier!

Dans le cadre de l’Enquête publique relative au projet de rénovation du Parc Zoologique de Paris qui se déroulait ces derniers jours, j’ai déposé la contribution ci-dessous.

Monsieur le commissaire enquêteur

Travaux au Zoo. Crédits CBE

Comme beaucoup d’habitants du 12e j’envisage avec enthousiasme la réouverture du Zoo du Bois de Vincennes,  après avoir connu les années de déclin puis la fermeture en 2008 de cette institution de l’Est parisien. Enthousiasme, car l’enjeu est de taille, face à l’attachement des Franciliens à ce parc qui a permis à des générations d’enfants, dont les miens,  la découverte d’une faune spectaculaire aux portes de Paris.

Je profite de cette enquête publique pour faire part de mes remarques, faute d’avoir pu le faire avant dans le cadre d’une phase de concertation, ou a minima d’information en direction du public.

Au-delà des critiques déjà formulées sur les modalités du Partenariat Public Privé entre le Muséum National d’Histoire Naturelle, dont dépend le zoo, et le groupe Chrysalis mené par Bouygues Construction, je m’interroge sur le taux de fréquentation attendu pour atteindre l’équilibre financier du projet et son impact sur la vie du quartier.  En effet le niveau de fréquentation du zoo qui permettrait au Muséum de s’acquitter de sa redevance annuelle de 12 millions d’euros,  serait de 1,4 million de visiteurs par an, dès la première année. Je me permets d’émettre des réserves sur cet objectif, compte tenu de la politique tarifaire annoncée, qui de fait exclut de nombreuses familles modestes (19 euros pour un adulte et 13 euros pour un enfant, soit 64 euros pour une famille avec deux enfants).

Conçu comme un lieu de protection et de recherche sur la biodiversité, le projet de zoo ne me semble pas attacher assez d’importance à son insertion dans son environnement immédiat. Le zoo est pourtant situé dans le Bois de Vincennes, dans le 12e arrondissement de Paris. La Ville s’est dotée d’un Plan Climat extrêmement ambitieux et le Bois fait désormais l’objet d’une charte d’aménagement durable dont les communes riveraines sont parties prenantes.

Porte d'entrée pricipale du Zoo. Crédits CBE

Selon moi, le projet ne prend pas suffisamment en compte les conséquences en termes de déplacements et de stationnement des futurs visiteurs du zoo. En effet, depuis de nombreuses années, la Ville de Paris travaille à l’amélioration de la desserte en transports en commun, et en mode de déplacements doux, tout en incitant à la limitation des usages de la voiture dans le Bois de Vincennes.

Ainsi le Zoo est accessible depuis la station de métro de la ligne 8, Porte Dorée, et par le bus 46. De même la Ville de Paris a installé des stations Velib’ à proximité immédiate incitant les usagers du Bois à emprunter ce mode de transport écologique.

Par ailleurs, le prolongement du tramway T3, depuis de le Pont du Garigliano jusqu’à la Porte de la Villette, qui sera inauguré en décembre 2012, permettra une nette amélioration de la desserte du Bois de Vincennes, avec les deux stations de la Porte de Charenton et de la Porte Dorée.

Cependant, la nouvelle configuration du Zoo prévoit de ne conserver qu’une seule entrée du Zoo, celle vers la Porte Dorée (angle Avenue Daumesnil/Route de la Ceinture du Lac) alors qu’il en existait deux autres auparavant : l’une à l’angle de l’avenue Daumesnil et l’avenue St Maurice, au niveau de l’Ecole de chiens guide pour aveugles, dit carrefour Demi-Lune, et enfin une troisième vers le carrefour de la Conservation, au Sud.

Cette organisation permettait de répartir les entrées et les sorties aux trois sommets du triangle que forme le Zoo.

La décision de ne conserver que celle vers la Porte Dorée me parait parfaitement regrettable, d’abord pour l’organisation même de la visite, obligeant les visiteurs à emprunter le même accès à l’entrée et la sortie et de suivre le chemin « imposé » pour la visite.

Mais la conséquence la plus importante, est la concentration de tous les visiteurs sur une seule entrée. Ainsi tous les visiteurs en transports en commun viendront de la Porte Dorée, alors que jusqu’à présents les usagers des bus 46, mais aussi 86 et 325 pouvaient emprunter l’entrée de la Porte Demi Lune. De même les visiteurs venus des communes du Sud du Bois, pouvaient arriver par l’avenue Saint Maurice et emprunter l’entrée Sud, sans encombrer les abords de la Porte Dorée. Je note à ce sujet que cette partie Sud du Zoo n’est pas concernée à ce jour par le projet de réaménagement et restera donc fermée au public, orientant encore un plus le parc tout entier vers le secteur de la Porte Dorée.

Lac Daumesnil. Crédits CBE

Nous constatons tous une fréquentation importante de ce secteur, très attractif pour les familles de part les nombreuses activités proposées autour du Lac Daumesnil. A l’occasion de cette rénovation, nous avions l’opportunité de favoriser les entrées Nord et Sud du Zoo, permettant de mieux répartir les visiteurs du Zoo comme les usagers du Bois. Aussi, j’aimerais que la possibilité de permettre l’entrée par les trois portes existantes, soit réexaminée, dans l’intérêt des visiteurs du Zoo, comme des gestionnaires, mais aussi pour l’ensemble des franciliens qui souhaitent profiter du Bois de Vincennes.

Par ailleurs, la distance entre l’entrée principale du Zoo et les stations de métro et Tramway de la Porte Dorée est d’au moins 600m. Cette distance reste très élevée pour le public du Zoo, essentiellement composé de familles avec enfants en bas âges. Il me semble donc important de proposer des solutions alternatives à la marche, afin d’encourager l’usage des transports collectifs et non pas la voiture particulière.

Je propose donc de mettre en place une navette gratuite, par des tricycles à assistance électrique et chauffeur, réservée à la clientèle du Zoo.

Ce mode de déplacement doux, est confortable, adapté aux familles, convivial, rapide, sécurisé, efficace… et particulièrement adapté pour de courtes distances. Plusieurs expériences nous ont permis récemment de le démontrer dans le 12ème. Ainsi, lors de l’édition 2011 de la foire du Trône, ce nouveau mode de déplacements a été proposé aux visiteurs pour les emmener jusqu’à la pelouse de Reuilly depuis la Place de la Nation. Nous avons pu ainsi assister à un réel engouement pour ce transport écologique et silencieux, répondant ainsi à une volonté des franciliens de se déplacer autrement.

De même, après une phase d’expérimentation entre les trois gares (Bercy, Lyon et Austerlitz) la SNCF a mis en place des « vélo taxis » entre toutes ses gares parisiennes. Cette mise en œuvre à grande échelle est bien la preuve de la nécessité d’adapter les moyens de transports aux déplacements et au public.

Je propose donc que soit étudié la mise en place d’une telle navette dans le cadre de la réouverture du Zoo, par les gestionnaires du Zoo,  afin de limiter l’utilisation de la voiture par les visiteurs du Zoo pour atteindre le Bois de Vincennes et ainsi contribuer au dynamisme du quartier tout en préservant la tranquillité de tous.

En espérant que ces propositions contribueront positivement à l’ouverture du nouveau Zoo de Vincennes.

Trackbacks / Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>