A la une, le 12e, Paris

Pour un Voguéo performant et accessible à tous

Dans le cadre de la concertation publique qui se déroule jusqu’au 3 mars prochain, je vous invite à donner votre avis sur le futur système de transports de personnes sur la Seine. Pour tout savoir sur le projet et donner votre avis, rendez-vous sur le site dédié à la concertation sur ce premier réseau de transport public fluvial de voyageurs de France.

Pour ma part, j’ai déposé la contribution suivante:

Je me réjouis de la pertinence et de l’ambition de ce projet de Voguéo étendu qui est soumis aujourd’hui à concertation publique. En tant qu’élue du 12e, je me suis personnellement beaucoup mobilisée pour améliorer ce service dans sa phase expérimentale, et élaborer un projet plus ambitieux à l’échelle de la métropole.

Itinéraire cyclable le long de la Seine Pont National. Crédits CBE

Ce nouveau Voguéo proposera une véritable qualité de service pour le transport de passagers sur la Seine, aussi bien pour les touristes que pour les Franciliens. En effet, contrairement à la phase d’expérimentation, ce projet prévoit bien de couvrir l’ensemble du bief parisien, de s’appuyer sur des bateaux de plus grandes tailles et à une vitesse optimale, faciles à manœuvrer pour accoster. Ce sont là des conditions essentielles à sa réussite. Enfin les stations, les horaires, la fréquence et la tarification envisagés doivent permettre un usage en inter-modalité avec les autres modes de déplacements à l’échelle de la métropole. Voguéo viendra ainsi intelligemment compléter ce bouquet de mobilités que les Franciliens et visiteurs de la capitale apprécient pour leurs déplacements métropolitains.

Je souhaiterais cependant insister sur quelques aspects qui me semblent importants pour que ce nouveau système de transport soit accessible au plus grand nombre.

Pour toucher le plus grand nombre de voyageurs, Voguéo doit être accessible à tous. Si l’accessibilité de toutes les stations aux personnes en fauteuil roulant semble difficile à réaliser aujourd’hui, il faut pour autant tendre vers cet objectif. En effet, les familles par exemple doivent pouvoir emprunter ce système de transport en toute sécurité avec les plus jeunes, à pied comme en poussette,  avec les plus âgés. De même, les groupes scolaires de jeunes franciliens comme touristiques constituent un public particulier pour Voguéo qui doit pouvoir être accueilli en toute sécurité. Il faut donc que l’accès aux bateaux depuis l’espace public soit complètement sécurisé : Barrière, rampes d’accès, marches peu hautes…

Accès au Port de Bercy, au niveau du Pont de Bercy. Crédits CBE

Ce n’était malheureusement pas le cas des stations de l’ancien Voguéo.  Les espaces voyageurs doivent permettre de monter à bords avec un vélo, mais aussi en roller, en trottinettes… L’aménagement de l’espace public autour des stations doit aussi être mis aux normes d’accessibilité de l’espace public, ce qui n’est pas le cas partout. En particulier, l’accès au Port de Bercy au droit du Pont de Bercy, n’est aujourd’hui pas sécurisé pour les piétons et inaccessible pour les personnes à mobilité réduite, les familles avec poussette, les personnes avec un caddie…

Enfin, la communication et la signalétique des stations doivent être optimales pour orienter les voyageurs vers ce nouveau mode de déplacement. En effet, aujourd’hui les rares accès aux Berges de Seine sont encore assez mal connus par les Parisiens. Il est donc nécessaire de conduire un travail d’envergure de communication aussi bien sur ce nouveau service que sur les modalités d’accès aux stations. Cette communication doit en premier lieu être réalisée par le STIF dans l’ensemble des autres modes de déplacements franciliens, mais aussi par l’ensemble des partenaires du projet : les communes de la métropole, Ports de Paris…  La possibilité d’utiliser Voguéo en inter-modalité avec les autres modes de transport repose sur des correspondances facilitées. Ainsi les distances doivent être minimalisées entre les stations et les accès aux autres modes de transport. A ce titre, il est important que la station Bercy ne se trouve plus au droit de la Passerelle Simone de Beauvoir mais bien au plus près du Pont de Bercy pour être en correspondance avec les lignes 6 et 14 du métro à Bercy.

Le territoire du projet Bercy Charenton, entre le boulevard Poniatowski et l'immeuble Louis Lumière. Crédits CBE

Concernant le nombre de stations et leur localisation, il est important d’intégrer dès le début du déploiement de Voguéo, des possibilités d’évolutions. Ainsi un nouveau morceau de ville est en cours d’élaboration à Bercy Charenton sur plus de 60 hectares et des études sont en cours pour transformer l’autoroute A4 en boulevard urbain. Il apparaît donc indispensable d’imaginer à terme un arrêt supplémentaire de Voguéo au niveau du Pont National. Arrêt qui permettrait en outre de relier le Tramway T3, station Baron Le Roy  au système de navettes fluviales. Ce nouveau quartier sera riche en logements (près de 5000) et locaux d’activités (450 000 m2), qui génèreront des besoins très important en termes de mobilités, auxquels Voguéo doit permettre de répondre.

Enfin, ce projet de transport fluvial doit se mettre en place en coordination avec le projet de reconquête des Berges de Seine porté par les élus parisiens, sur les deux rives de la Seine. Pour que les amoureux de Paris puissent se réapproprier cet espace magnifique. La mise en place de Voguéo est une opportunité à saisir pour réconcilier Paris avec son fleuve. A l’occasion de la création de ce nouveau service les espaces des Berges doivent être rendues plus accessibles et se transformer en  nouveaux lieux de détente, de pratique d’activités culturelles et sportives. Ainsi les bateaux et escales de Voguéo pourraient aussi être des lieux d’information sur ces activités des Berges, sur l’histoire de la Seine et la valorisation de ce magnifique patrimoine.

4 Comments

  1. coryn

    Je me réjouis de la prolongation du transport marin Voguéo sur la Seine jusqu’à Gennevilliers.
    C’est une bonne chose d’utiliser la Seine : pas d’embouteillage, écologique, agréable.
    Mais pour le succès de ce mode de transport, il faut que le prix ne soit pas dissuassif donc proche du coût d’un billet de métro.

  2. Pierre

    Le STIF vient de publier un communiqué laissant peu d’espoir à Vogueo, suite à une consultation pour son exploitation sur 10 ans.
    On arrive à des coûts exhorbitants, complétement décalés par rapport à la fréquentation attendue.
    Je trouve cela assez décevant.
    Cela montre également qu’il y a souvent un écart entre intention et réalisation.

    • pierre Coryn

      C’est bien dommage d’abandonner trop rapidement une bonne idée sans avoir fait preuve de créativité et d’innovation.

  3. pierre Coryn

    C’est bien dommage d’abandonner trop rapidement une bonne idée sans avoir fait preuve d’imagination et de création.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>