A la une, Paris, Société

Quand le web et les réseaux sociaux racontent une histoire

Nous sommes désormais de plus en plus nombreux connectés via nos smart phones à Internet. La  possibilité nous est alors donnée de publier sur les réseaux sociaux des commentaires, et des images prises avec les mêmes smartphones ou autre tablette. Lors de certains rassemblements, conférences, plusieurs participants racontent ainsi ce qu’ils voient, ce qu’ils entendent, ceux avec qui ils sont, sur le web via les réseaux sociaux comme facebook ou twitter. Il est alors possible de reconstituer un événement à partir de ces publications en les regroupant pour raconter une histoire, à plusieurs voix, forcément subjective, parfois redondante, mais révélatrice en général de l’ambiance et de la perception par le public de l’événement. Les acteurs de premier plan, comme les simples observateurs peuvent contribuer à l’écriture.

20130410 storifyL’histoire est composée à partir d’une série de commentaires, triés selon des mots clés mis en exergue, qui permettent de retrouver les commentaires liés à un même sujet. Agrégés, mis bout à bout, souvent de manière chronologique, ces différentes narrations permettent de reconstituer l’événement. La fugacité des messages déposés sur le net, s’efface alors pour dessiner une impression générale nette.

Un outil très simple (et gratuit) permet de faire cela: Storify. Le ministère des affaires étrangères l’utilise désormais pour communiquer. Storify est devenu un incontournable des outils de la « curation » et fait désormais partie des outils de base du journaliste par exemple. Je l’ai découvert récemment et je l’ai testé sur le récent séminaire d’Oser Paris intitulé la Ville qui Ose. Cette histoire regroupe 68 éléments, elle est racontée à 32 voix. Voilà ce que cela donne…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>