A la une, le 12e, Paris

Quel avenir pour la diversité commerciale à Paris?

Une récente étude de l’Atelier Parisien d’Urbanisme (APUR) nous confirme en détail ce que nous sommes nombreux à constater depuis plusieurs années : la part des « grandes chaînes » dans le commerce parisien est considérable. 21% du nombre d’enseigne et 41% de la surface commerciale totale sont exploités par un grand groupe ou un réseau de franchisés. Le 12e arrondissement suit cette tendance avec 19,8% d’enseignes gérées par des réseaux commerciaux, généralement concentrées sur les axes les plus visibles.

Supermarché rue de Reuilly, Paris12ème

Supermarché rue de Reuilly, Paris12ème

Chacun d’entre nous fréquente à un moment où à un autre l’une de ces chaines et celles-ci jouent un véritable rôle de locomotive pour le commerce parisien. Néanmoins, leur importance pose la question de l’identité que nous recherchons pour notre ville. Quelle allure aurait les rues parisiennes si toutes les vitrines y étaient occupées par les agencements standardisés d’experts en marketing ? L’exemple de plusieurs villes moyennes dont les rues commerçantes se ressemblent trait pour trait donne à réfléchir…

Or l’étude réalisée par l’APUR nous montre aussi à quel point la vente en ligne et les livraisons à domicile sont importants dans le développement de ces chaînes commerciales. Alors pourquoi ne pas permettre aux boutiques indépendantes d’utiliser les mêmes leviers de croissance ? La Ville de Paris n’aurait-elle pas un rôle à jouer pour aider les petits commerçants à se regrouper afin de proposer des services supplémentaires ?

Des pistes encourageantes existent. A Belleville une association de quartier (www.latournee.fr) propose de réaliser des livraisons de proximité qui répondent à un besoin essentiel pour les personnes âgées mais permet aussi aux commerçants d’offrir un argument de vente supplémentaire tout en renforçant le lien social.

Sur Internet, la vente de livres, particulièrement fragilisée, joue un rôle de précurseur. Avec le site (www.placedeslibraires.fr) chacun peut rechercher le livre de son choix parmi des centaines de millier de références et découvrir la librairie indépendante la plus proche qui propose le produit demandé. Ce réseau de Libraires indépendants est un outil efficace pour protéger nos librairies souvent menacées.

Mieux encore, alors que la Ville de Paris vient d’obtenir la création d’un identifiant Internet .paris sur le modèle du .com ou du .fr de nombreuses opportunités vont émerger pour mieux mettre en valeur des offres locales dans la communication en ligne.

Avec Nicolas Hazard, lors de la présentation équipe de campagne Anne Hidalgo. Crédits Mathieu Delmestre

Avec Nicolas Hazard, lors de la présentation équipe de campagne Anne Hidalgo. Crédits Mathieu Delmestre

De nombreux défis sont à relever pour sauvegarder une offre de proximité diversifiée en inventant par la même occasion le commerce de demain. Nous avons su ces dernières années mettre en place des dispositifs innovants et efficaces pour lutter contre la mono activité par exemple. Les parisiens sont attachés à leurs commerces de proximité, des lieux de sociabilité, des acteurs du vivre ensemble au quotidien qui contribuent à faire de Paris une ville agréable à vivre et solidaire. Ces questions seront au cœur de la campagne municipale. Je suis fière qu’Anne Hidalgo m’ait confié les questions liées aux PME, emploi et développement économique dans son équipe de campagne, aux cotés de Nicolas Hazard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>