A la une, Paris

Sécurité routière et doubles sens cyclables à Paris

Extraits des échanges en conseil d’arrondissement

Séance du 31 mai 2010

« Je voudrais redire un mot sur l’accidentologie puisque cela a été évoqué par plusieurs d’entre vous. Toutes les expériences de mise en place des doubles sens cyclables montrent qu’il n’y a pas d’augmentation des accidents. C’est vrai que cela paraît inquiétant, quand on est dans la rue de Picpus par exemple, en double sens à vélo, on voit arriver les voitures en face et on se demande où on va passer. Est-ce qu’on est plus en danger quand on voit arriver la voiture en face, qu’on a conscience du danger, qu’on peut l’évaluer et qu’on peut réagir ou est-ce qu’on est plus en danger quand on est à droite d’un bus, à droite d’un camion, où on a l’impression d’être en sécurité mais où le conducteur ne vous voit pas ? C’est cela la question. Objectivement, l’expérience le montre et là où cela a été mis en place à Paris, dans certains arrondissements, pour l’instant, le recul est assez faible et on aura l’occasion d’évaluer le dispositif, mais pour l’instant, il n’y a pas d’augmentation d’accidents suite à la mise en place des doubles sens cyclables parce qu’il y a cette co-visibilité et qu’elle assure aux conducteurs des véhicules automobiles comme aux cyclistes la possibilité de réagir. D’ailleurs, c’est une logique de partage de l’espace public qui est inscrite d’ores et déjà dans le code de la route puisqu’on dit toujours que sur une route, on roule à droite et on marche à gauche, de manière à être vu, quand on est piéton, des voitures qui viennent dans l’autre sens et on est beaucoup plus en sécurité quand on est vu que quand on n’est pas vu.

…/…

Dans les projets d’école et les actions de prévention que nous conduisons avec la Préfecture de Police, le port du casque est toujours recommandé. Cela fait d’ailleurs partie des campagnes de communication qui ont été faites par le Gouvernement. En revanche, je me permets de vous signaler et si j’en avais eu l’occasion, je l’aurai fait auprès de Madame la Ministre, mais, comme d’habitude, elle n’est pas parmi nous, mais où est l’État ? Pourquoi l’État ne nous accompagne-t-il pas sur la communication liée à la mise en place de ces doubles sens ? La Ville de Paris assume ses responsabilités, les doubles sens cyclables en zones 30 seront en place à partir du 1er juillet 2010. Nous avons, et j’ai d’ailleurs demandé que cela soit mis sur vos tables, réalisé une campagne de communication importante.

Il s’agit d’une vraie révolution dans le partage de l’espace public, or il s’agit d’une mesure nationale, où est l’État dans cette histoire ? Pourquoi l’État ne s’associe-t-il pas avec les communes qui font l’effort de mettre en place ce dispositif ? Permettez-moi de le regretter aujourd’hui puisque nous aurions pu montrer aux Parisiens qu’il s’agit d’un dispositif national qui va dans l’intérêt de tous »

Retrouvez toute la campagne de communication sur les double sens cyclable sur paris.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>