A la une, Société

Soutien populaire pour les sans papiers, faute de soutien médiatique…

Alors que les 500 travailleurs sans-papiers occupent toujours le Palais de la Porte Dorée, la coopération entre les grévistes et le personnel de l’établissement permet aux expositions de la CNHI et à l’aquarium de rester accessibles au public. Grâce à l’encadrement par la CGT et le collectif de vigilance du 12e, l’occupation se poursuit et la solidarité s’organise autour d’eux. Ainsi La Chorba, association laïque et humanitaire a pris en charge la nourriture. Les citoyens qui le souhaitent peuvent participer financièrement en faisant un don à La Chorba, au 87 boulevard Poniatowski, comme l’a fait la section du parti socialiste du 12e ; ou encore déposer des tickets de métro leur permettant de se déplacer, ou encore des couvertures, et vêtements chauds…

Un espoir est né hier par la promesse de récépissé de demande de titre de séjour et autorisation de travail pour 3 mois, mais pour combien d’entre eux ? Dans quel délai ? L’attente et la précarité sont toujours le lot de ces centaines d’hommes et de femmes, qui pour beaucoup ne demandent qu’une chose avoir le droit de travailler !

Aujourd’hui j’ai écouté l’histoire de Tourad, arrivé du Mali dans la nuit de Noel 2004. Depuis cette date et jusqu’au 12 octobre 2009 il a travaillé dans le bâtiment. Comme ferrailleur, il a enchainé les missions, sans jamais prendre de vacances, pour construire des immeubles de logement en Ile de France. Son employeur a toujours déclaré son travail aux organismes sociaux. Tourad a donc cotisé pour la sécurité sociale, le chômage, la retraite… et payé des impôts !  Depuis plus d’un an il est en grève pour obtenir sa régularisation, puisqu’il vérifie à tous les critères : 5 ans de présence en France, certificats de travail… Son dossier de demande a été déposé à la Préfecture de Police de Paris, le 3 août dernier. Aucune réponse à ce jour. Le seul document en sa possession est sa carte de gréviste…

Pourtant le patron de Tourad l’attend, car il a du travail pour lui.

Tourad espère avoir cette autorisation pour reprendre son travail, et peut être un jour avoir la possibilité de retourner voir ses parents et sa famille qu’il n’a pas vu depuis presque 6 ans…

Trackbacks / Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>