A la une, Coups de coeur, Paris

Surprenante Gaîté lyrique!

Crédit CBE

Après le 104, j’ai récemment découvert la nouvelle « Gaîté lyrique » cet espace dédié aux arts numériques et musiques actuelles inauguré début  mars 2011, par  Bertrand Delanoë Marie de Paris et Christophe Girard, son adjoint en charge de la culture.

Dès la façade l’histoire du lieu frappe, à l’intérieur c’est la modernité des installations et le design audacieux des espaces qui contrastent avec l’histoire préservée, qui séduisent.

En 1862, à l’occasion de grands travaux réalisés par le baron Haussmann, le Théâtre de la Gaîté lyrique s’installe  au 3 bis rue Papin.

Très vite, avec sa salle de 1800 places richement décorée, son vestibule majestueux et son grand foyer public, le théâtre devient l’un des joyaux de la scène culturelle parisienne.

Au cours des quelques 140 années suivantes vont se succéder les directeurs, les appellations,  mais surtout les programmations  toujours très populaires.

Pillé pendant l’Occupation, le lieu accueillera une école de cirque.  Au début des années 1980, le dôme magistral de la salle menace  de s’effondrer. Une partie de la grande salle fût alors détruite dans le cadre du projet de parc d’attraction.

Crédit CBE

En effet les prestigieux murs du théâtre hébergèrent la Planète magique, un centre de divertissement installé en 1989 qui n’est resté ouvert que quelques mois … Pendant plus de 20ans le théâtre est resté fermé, après le cuisant échec de sa transformation en parc d’attractions.

Histoire tumultueuse pour ce lieu historiquement dédié à la culture populaire, à l’exception de l’intermède infructueux du parc d’attraction…

Dès 2002, la Mairie de Paris décide d’y implanter un nouvel établissement culturel destiné à la production et la diffusion des cultures numériques et musiques actuelles.

Le projet de rénovation du lieu fait le pari de  respecter les parties historiques du bâtiment : la façade, l’entrée et le foyer, tout en installant clairement le lieu dans la plus grande modernité.

Crédit CBE

Le contraste est ainsi saisissant entre la modernité des installations d’art contemporain, les salles de concert habillées de métal,   et la cafétéria installée dans une salle parfaitement rénovée de l’ancien théâtre lyrique, au cheminée de marbre, lambris, lustres…

Les équipements constituent une véritable « boîte à outils » modulable, au service des artistes, à la fois un centre de ressources comme un lieu d’expression.

Mais la nouvelle Gaité lyrique se veut aussi un lieu d’échanges entre le public, l’art et les technologies numériques.

J’ai ainsi pu écouter le créateur de ce jeu  video d’une nouvelle génération, qui permet en jouant de créer tout un univers graphique et musical, tout à fait passionnant !

Crédit CBE

J’ai également assisté à un concert des musiciens Gaspar Claus et Pedro Soler, concert électro acoustique guitare et violoncelle,  revisitant des thèmes flamenco.

Les lieux sont ainsi peuplés d’ambiances sonores inédites et mouvantes,  de jeux d’éclairage et d’architecture intérieure  douce et colorée, qui leur donne un caractère insolite qui suscite la curiosité.

Alors laissez-vous surprendre par la nouvelle Gaïté Lyrique !

L’entrée est libre et gratuite au 3 bis rue Papin
, 75003 Paris

Métro: Réaumur-Sébastopol lignes 3, 4,Arts et Métiers lignes 3, 11,Strasbourg Saint-Denis lignes 4, 8, 9

Bus: Arrêt Réaumur-Arts et Métiers lignes 20, 38, 47,
Véli': Station n° 3012 (Face au 8 rue Salomon de Caus),Station n° 2003 (189 rue Saint-Denis)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>