A la une, le 12e

Un nouveau conservatoire pour le 12e

J’ai assisté mardi, à la réunion publique de présentation du nouveau conservatoire du 12e. Il  ouvrira ses portes en septembre 2014, dans le nouveau quartier Charolais Rotonde en train de sortir de terre, à coté de nombreux logements, une crèche, des commerces et bureaux, une résidence pour chercheurs… L’objectif : créer un nouveau quartier aux usages mixtes sur 1,7 ha de friches ferroviaires comprises entre les rues de Rambouillet et du Charolais et les voies de la gare de Lyon.

Conservatoire dessiné par l'architecte Bernard Desmoulin

Projet de Conservatoire dessiné par l’architecte Bernard Desmoulin

L’architecte retenu pour le conservatoire Bernard Desmoulin déjà récompensé pour la création du conservatoire Léo-Delibes à Clichy-la-Garenne. La conception du bâtiment qui oppose d’emblée deux éléments hétérogènes : un objet massif en béton brut, au toit végétalisé qui protège la salle de diffusion (auditorium de 200 places) et occupe l’angle des deux rues. Tandis qu’à l’arrière, dessinant un fond de scène, une barre ondulante intègre les studios de musique et de danse. Cette proposition se développe autour de l’idée de parcours. Un cheminement initiatique qui permet de s’extraire de la ville et de ses bruits pour entrer par paliers dans un univers où les sons se transmuent en musique. Tout en se protégeant de l’extérieur par une isolation phonique nécessaire, la conception de l’immeuble devrait permettre à la lumière de pénétrer largement. Un jeu subtile entre les espaces et les formes permet de créer de nouvelles salles adaptées aux pratiques diverses et d’en envisager de nouvelles.

Ainsi, le directeur du conservatoire affirme que c’est un autre conservatoire qui se prépare avec des salles bien plus adaptées aux pratiques actuelles, plus confortables et plus grands (près de 1500 élèves pourront désormais y être accueillis). Mais ce nouvel équipement permet aussi d’imaginer de nouvelles pratiques et en particulier des pratiques collectives. Ainsi, dans le cadre d’un partenariat avec la Cinémathèque, les arts de la scène devraient être développés à l’avenir au conservatoire.

Ainsi l’investissement de la ville, permettra à de plus nombreux jeunes parisiens de pratiquer la musique, la danse, le chant… dans des locaux spacieux et adaptés. Il me semble important que cet établissement municipal fonctionne aussi en réseau avec les autres conservatoires de Paris comme l’a présenté le directeur, mais aussi avec les centres d’animation, les écoles…

Ce lieu doit être un lieu ouvert vers le quartier et vers la ville, c’est une volonté partagée par tous les acteurs tous impatients de voir le nouveau conservatoire accuellir ses nouveaux élèves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>