A la une, Diaporama, le 12e, Paris

10 bonnes raisons de croire en Autolib’

A l’heure où  Annick Lepetit,au titre du syndicat mixte Autolib’ , signe le contrat avec son délégataire (voir l’article du parisien), je souhaitais expliquer les raisons pour lesquelles je crois en  cet ambitieux projet.

S’il est légitime de s’interroger sur les modalités de fonctionnement de ce nouveau service public de transport innovant, je m’étonne des propos pessimistes de certains.

Alors voilà selon moi, les 10 bonnes raisons de croire en Autolib’, mais…

Venez en discuter avec nous

jeudi 3 mars, lors de la réunion publique organisée en Mairie du 12e à 19h.

Des représentants du syndicat mixte seront présents pour répondre à toutes vos questions!

Pour un bouquet de mobilité enrichi

Les besoins en mobilité des franciliens sont croissants et divers. Nous avons de plus en plus besoin de nous déplacer, et pour des raisons très diverses: principalement pour des déplacements domicile travail, mais aussi en famille avec nos plus plus jeunes comme nos ainés, à tous les moments de la journée, de la semaine comme de l’année, par tous les temps. Pour chacun de nos déplacements nous nous posons la question du moyen de transport le plus adapté. Il est donc important de diversifier l’offre de transport, Autolib’ y contribue à coté du Tramway, de Voguéo… Ces différents moyens de transport doivent être complémentaires. Ainsi Autolib’ est pour moi complémentaire aux transports en commun que nous développons par ailleurs. Prenons un exemple simple, vous habitez à Cachan, dans le Val de Marne, et vous souhaitez venir assister à un concert au POPB. Vous prenez le RER B pour venir à Bercy, mais en sortant, vous souhaitez prolonger la soirée dans la capitale et rentrer en RER ne sera plus possible. Aujourd’hui vous prenez votre voiture. Demain vous prendrez le RER à l’allée et une voiture Autolib’ au retour, car la ville de Cachan a adhéré au syndicat. ce sera autant de voitures en moins aux abords du POPB…

Pour l’autopartage

Autolib’ s’inspire des systèmes de partage de voitures mis en place avec succès, dans de nombreuses villes de France et d’Europe, et en particulier à Paris avec le soutien de la Ville. Deux différences plaident en faveur d’Autolib': le fait que les voitures soient électriques et que l’on ne soit pas contraint de ramener la voiture  à l’endroit où on l’a prise. Mais les effets bénéfiques de l’autopartage sont attendus avec la mise en place d’Autolib’ et en particulier, le fait que pour une voiture mise en autopartage, c’est au moins trois voitures particulières qui disparaissent et avec elles des espaces de stationnement et de circulation qui se libèrent.

Les futures stations et points d'information, Crédit Syndicat Mixte Autolib'

Pour l’emploi en France et en Europe

A la clé de ce projet de nombreuses créations d’emplois sont attendues. Dans un premier temps pour la construction des voitures (en Italie) et pour  l’assemblage des batteries (en Bretagne), mais également dans le service aux utilisateurs. Le service Autolib’ se veut accessible à tous et proche de l’utilisateur, c’est pourquoi l’accompagnement humain est particulièrement conséquent : pas moins de 800 agents sur le terrain seront dédiés au service, permettant la création d’emplois de proximité. Le personnel présent sur place aura la mission de renseigner les usagers, réaliser les abonnements, mais également de les assister et les former à la prise en main de ce nouveau service. En plus de ce service de proximité, un centre d’appel accessible gratuitement depuis les stations et les véhicules, 24h/24 et 7j/7, permettra d’apporter toute l’assistance nécessaire aux usagers.

Pour la qualité de l’air en Ile de France

Depuis 2001, les élus parisiens et franciliens ont travaillé ensemble pour offrir des alternatives à la voiture particulière. Cette nouvelle offre de transport a permis une baisse de la circulation automobile dans Paris de l’ordre de 25 %, entrainant une diminution de la pollution de proximité de plus de 30% et une baisse de la production de gaz à effet de serre de près de 10%. Mais la qualité de l’air en Ile de France reste un enjeu majeur des prochaines années, un enjeu de santé publique et en particulier pour le splus fragiles d’entre nous: les enfants et les personnes âgées.

En vert, les communes adhérentes ou intéressées par le projet, Crédit Syndicat Mixte Autolib'

Pour la construction de la métropole

La question des transports dépasse les limites de Paris, qui aujourd’hui doit être considéré comme le centre ville de la métropole. Au vu du succès de l’extension de Vélib’ dans les communes de la métropole et l’autonomie des voitures électriques, le Maire de Paris, a souhaité une implantation d’Autolib’ au delà du périphérique dans les communes de la petite couronne. Une cinquantaine de communes ont d’ores et déjà répondu favorablement et bénéficieront à terme d’environ 1 000 stations et de 3 000 véhicules. La Région Ile-de-France est un partenaire majeur du projet. Elle contribue à l’amélioration du maillage en finançant l’installation de stations complémentaires dans les communes et garantit ainsi le succès et la qualité de service du dispositif. Nous pourrons ainsi circuler dans toute l’Ile-de-France en Autolib’.

Pour un service public des transports

Afin d’assurer un égal accès de tous aux transports, sur l’ensemble de la Région Ile de France, il est important de maintenir un service public de transports à l’échelle de la métropole. Ainsi parallèlement aux différentes initiatives privées et associatives de location de véhicules, co-voiturage, auto-partage… Autolib’ apporte la garantie d’un service public de transport individuel, au même titre que Velib’. Ainsi, le syndicat mixte regroupant les communes,  mandate l’entreprise dans le cadre d’une délégation de service public, renouvelable. Par ailleurs, les stations font l’objet d’une subvention publique d’investissement de la part de la Ville de Paris comme de la Région Ile de France.

Pour le pouvoir d’achat

Avec des tarifs attractifs (12 € par mois d’abonnement et 5 € en moyenne par demi-heure d’utilisation), l’offre s’adressera à un public très large: les jeunes, les familles, les PME… Ainsi l’utilisation du service Autolib’ sera économiquement accessible au plus grand nombre et moins cher que la voiture particulière. Avez -vous déjà fait le calcul de ce que coûte aujourd’hui une voiture à Paris? Si vous additionnez: le remboursement du prêt d’achat, les révisions et réparations, le contrôle technique, les frais de carte grise,  l’assurance, l’essence, le coût du stationnement, les PV…

Les voitures électriques sont des 4 places, Crédit Syndicat Mixte Autolib'

Pour tous

Le service Autolib’ sera accessible à tous les possesseurs d’un permis de conduire valide, sans limitation liée à l’âge ou à la date d’obtention du permis de conduire. Les jeunes conducteurs sont souvent  exclus des services traditionnels de location, ils pourront eux aussi profiter de ce nouveau service.
Toutes les familles seront également concernées et disposeront d’une réduction de 10% sur le tarif d’abonnement. Le véhicule 4 places qui sera proposé, ainsi que la possibilité de louer des sièges enfants renforceront l’attractivité pour toutes  les familles.
Bien sûr les entreprises et administrations pourront également profiter de l’arrivée d’Autolib’ pour réduire leur flotte et accorder des abonnements à leurs salariés. A terme, le nombre d’utilisateurs annuels d’Autolib’ devrait dépasser les 200 000.

Pour la modernité et la mobilité électrique

Le véhicule disponible à la location sera un véhicule 100% électrique. La batterie de technologie Lithium Métal Polymère permet une autonomie allant jusqu’à 250 km en cycle urbain pour une durée moyenne de charge d’environ 4h, permettant la majorité des déplacements des franciliens au sein de la métropole. Il sera équipé d’un GPS, d’un autoradio, d’un port USB et d’une prise jack pour pouvoir y brancher toutes sortes de lecteurs multimédias. A noter également, qu’à Paris, 250 bornes de recharge pour les véhicules électriques particuliers seront également installées. On pourra y accéder moyennant un abonnement. Espérons que l’Etat répondra favorablement à la demande de financement conformément aux promesses du gouvernement de subventionner les infrastructures de recharge pour les véhicules électriques.

Pour la liberté

L’abonnement devrait se faire en 10 minutes directement en station dans l’un des « Espaces Autolib’ » qui disposeront de personnel de 8h à 20h. L’abonné se verra remettre immédiatement une carte dédiée nominative. Une fois abonné, la location d’un véhicule se fait très facilement en quelques minutes. Les usagers pourrons réserver un véhicule et une place à l’arrivée, ou pas, selon le besoin de chacun. Si l’abonnement est obligatoire, il est modique, et l’on ne paiera le service qu’en fonction de notre utilisation.

Avec la mise en place d’Autolib’, nous gagnons un nouveau mode de déplacement respectueux de l’environnement et en liberté !

Trackbacks / Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>