A la une, Diaporama, le 12e, Paris

9 Femmes pour les nouvelles stations du T3 Est

Maryse Bastié, Alexandra David-Neel, Marie de Miribel, Séverine, Adrienne Bolland, Delphine Seyrig, Ella Fitzgerald, Rosa Parks et Colette Besson, ce sont les neuf femmes qui donneront leur nom aux nouvelles stations du Tramway Est.

Noms des futures stations du Tramway Est

En effet, avec l’arrivée du Tramway sur les boulevards des Maréchaux à l’Est de Paris, la question du nom des nouvelles stations s’est posée. Certaines stations gardent le nom de la Porte où elles se trouvent (Montempoivre par exemple dans le 12e). Certaines prennent le nom de la station de métro en correspondance (Porte de Charenton, Porte Dorée, Porte de Vincennes, Porte de Montreuil etc…). D’autres prennent le nom d’une rue voisine (Baron Le Roy, Avenue de France). Mais pour certaines stations, les élu-e-s parisien-ne-s ont souhaité que soit attribué des noms de femmes remarquables.

Future station Alexandra David-Néel. Crédits Pierre-Clément Julien

Future station Alexandra David-Néel. Crédits Pierre-Clément Julien

Rappelons qu’à Paris, comme dans beaucoup de villes de France, la très grande majorité des noms de rues, places honorent la mémoire d’hommes. Or notre histoire a aussi été faite par des femmes, notre culture, notre patrimoine commun ont été nourri par l’action de femmes tout aussi exceptionnelles. L’attribution de ces noms de station est pour moi un geste fort pour les réhabiliter et montrer la voie aux jeunes générations. Elles sont aviatrices, exploratrice, fondatrice de l’Hôpital de la Croix Saint-Simon, écrivaines, actrice, une des plus belle voix du jazz, simple couturière qui devint une figure emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale aux États-Unis,  ou encore athlète, toutes ont fait avancé à leur manière la cause des femmes.

Je suis fière que la station qui se trouve à la Porte de St Mandé, porte un nom qui soit aussi l’occasion de rappeler que le prolongement du Tramway n’est pas qu’un projet parisien. Ce projet permet de recréer des liens avec les communes riveraines.

Ainsi cette station portera le nom d’Alexandra David-Néel, née à  Saint Mandé, le 24 octobre 1868, et décédée à Digne âgée de 101 ans. Elle a vécu à Paris, Bruxelles, Londres, Tunis et exploré inlassablement l’Inde et la Chine. Dès l’âge de cinq ans, elle se lance seule à la découverte du Bois de Vincennes qu’elle explorera jusqu’à la tombée du jour.

Alexandra David-Néel, l'exploratrice.

Elle passera sa vie à voyager et explorer le monde. A 100 ans elle demandait encore le renouvellement de son passeport.

Fille d’un franc-maçon révolutionnaire, et d’une catholique, elle étudiera la Bible comme le Coran, mais se passionnera pour les philosophies orientales. Première femme d’origine européenne à séjourner à Lhassa au Tibet, Alexandra  David-Néel est la première des grandes exploratrices. Mais elle fut aussi écrivaine, chanteuse d’opéra, journaliste, tibétologue…

Tout son parcours témoigne d’un féminisme nouveau pour l’époque, plaidant pour l’émancipation des femmes par l’acquisition de leur indépendance financière.

Combat qui n’est malheureusement toujours pas complètement gagné aujourd’hui !

3 Comments

  1. J.Barraco

    Quelle bonne idée de mettre enfin à l’honneur certaines femmes qui ont fait de si grandes choses mais qui ne sont pas forcément connues du grand public!

  2. coryn

    Bonne initiative.

Trackbacks / Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>