Diaporama, le 12e, Paris

Bercy bientôt relié au T3 et à Charenton !

C’est avec beaucoup de satisfaction que j’ai voté hier soir avec mes collègues, pour la mise en place d’un cheminement piéton provisoire entre le quartier de Bercy et Charenton, qui donnera un accès sécurisé au Tramway T3 aux habitants du quartier de Bercy (station Baron Le Roy). Ce projet est révélateur de notre conception d’un urbanisme tournée vers le décloisonnement des quartiers, d’ouverture de Paris vers les communes riveraines et l’accès pour tous aux transports en commun.

Alors que la récente station de tramway Baron le Roy n’est pas encore reliée au quartier de Bercy, de trop nombreux piétons se voient contraints d’emprunter à leurs risques et périls l’entrée de la voie Georges Pompidou pour entrer dans Paris. En effet, celle-ci consiste en un seul trottoir, réglementairement interdit compte tenu de son étroitesse (50 cm) et du flux important des véhicules provenant de l’autoroute A4. La mise en service du tramway permet désormais une bien meilleure desserte de nombreux quartiers du 12e. Nous nous sommes mobilisés depuis 2008 pour réaliser un cheminement piéton permettant d’y associer le quartier de Bercy.

Territoire de Bercy Charenton le long de la voie express. Crédits CBE

Territoire de Bercy Charenton le long de la voie express. Crédits CBE

Le cheminement proposé est provisoire, mais il pourrait se pérenniser dans le cadre de l’aménagement du futur quartier Bercy Charenton. Il consiste à emprunter la dalle supérieure de l’ancienne gare de la Râpée pour déboucher à l’angle du quai de Bercy et de la rue des terroirs de France. Il s’agira alors de traverser l’espace ferroviaire situé sur la partie supérieure de l’ancienne gare de la Râpée et la petite ceinture ferroviaire.

Pour agir vite et ne pas attendre le prolongement de la rue Baron Leroy prévu dans le cadre du futur quartier Bercy-Charenton, nous avons voté cette délibération en vue  d’autoriser le Maire de Paris à signer les conventions d’occupation temporaire et convention de financement avec la SNCF, RFF et le Gestionnaire d’Infrastructure Délégué (GID) de la SNCF. En effet, il est nécessaire que la Ville contractualise l’occupation du domaine ferroviaire par deux conventions car cette réalisation nécessite de traverser un secteur ferroviaire qui n’appartient pas aujourd’hui à la Ville de Paris mais aux acteurs ferroviaires (SNCF et RFF). Ces étapes ont retardé la mise en place de ce cheminement qui devrait s’ouvrir dans les prochaines semaines.

Sur l’espace public relevant de notre compétence, nous avons d’ores et déjà réalisé l’élargissement du trottoir de la rue Langle de Cary qui permet déjà de faciliter le cheminement depuis Charenton jusqu’au boulevard Poniatowski.

Ce cheminement pour les piétons, sur un site très contraint, illustre pour moi la manière dont nous souhaitons construire la ville. Cette ouverture répond à notre volonté de désenclaver les quartiers par la création de nouveaux itinéraires, facilitant l’accès aux transports en commun. L’aménagement de circulations douces à l’intérieur de la ville est une respiration indispensable qui rend Paris plus vivante encore. Elles représentent un vecteur important de lien social et de développement économique.

6 Comments

  1. Anik Monoury

    Merci de nous indiquer si ce cheminement sera accessible aux fauteuils roulants et scooters électriques. Car le tramway l’est complètement.

  2. Merci pour cette information très intéressante que nous accueillons avec plaisir !

  3. Aude

    Bonjour, Savez vous où en est ce projet? A ma connaissance le seul trajet est celui où il faut passer sous le pont afin de rejoindre bercy village et c’est très dangereux au vu de l’étroitesse du « trottoir » et la fréquence de passage des voitures.

    • Florian

      C’est en service depuis quelques temps. Un escalier métallique est mise en oeuvre, côté voie Georges Pompidou (à l’opposé malheureusement de la rue Baron Leroy…).

  4. da

    peso pour le moment plutot que de prendre le « trottoir » a pieds, je prends le bus tout simplement, pour deux arrets.

    • Laura

      Prendre le bus 111, c’est moins dangereux certes, il faut juste être patient car il ne passe que toutes les 20 minutes … Vivement la passerelle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>