A la une, Diaporama, le 12e, Paris

La petite ceinture: parlons-en!

La Petite Ceinture constitue un espace unique à Paris et dans le 12e. Si elle servait autrefois à relier les gares de la capitale entre elles pour le transport de personnes et de marchandises, elle est inutilisée et majoritairement fermée au public depuis de très nombreuses années. Aujourd’hui, la Ville de Paris et Réseau Ferré de France (RFF) lancent une concertation sur son devenir avec les Parisiens, les habitants des communes limitrophes et tous les acteurs concernés (institutionnels, élus, professionnels et associatifs).

La petite ceinture dans le 12e. Crédits Pierre-Clément Julien

La petite ceinture dans le 12e. Crédits Pierre-Clément Julien

La Petite Ceinture, longue de 32 km, a été construite autour de Paris à l’intérieur des boulevards des Maréchaux, entre 1852 et 1869, pour relier les grandes gares parisiennes entre elles. Dès lors, elle garantit le transport de marchandises et de voyageurs au fil de ses 29 stations jusqu’en 1934. A cette date, le trafic voyageur fut remplacé par une ligne de bus du même nom (PC) sur les boulevards des Maréchaux. Aujourd’hui, les voies ferrées de la Petite Ceinture sont désaffectées dans leur majeure partie.

Dans le 12e, la petite ceinture se trouve maintenant sur un terrain très étroit en surplomb ou en contre bas et enserré dans un ensemble de bâtiments. Une végétation sauvage et dense s’est développée sur cette emprise au fil du temps. Entre le cours de Vincennes et l’avenue Daumesnil, l’importante végétation permettrait d’envisager la création de nouvelles continuités vertes avec des parcours de promenade qui rapprocheraient la promenade plantée et le Bois de Vincennes. Au-delà de la rue de Charenton, la petite ceinture longe, en viaduc, le boulevard Poniatowski, lui-même en viaduc sur le faisceau ferré. Dans le cadre du projet d’aménagement Bercy-Charenton, il est possible d’imaginer la création d’une trame verte qui se prolongerait ainsi jusqu’à la Seine et au Parc de Bercy.

En raison de sa richesse biologique et de ses aspects paysager, historique et géographique, un protocole a déjà été signé en 2006 entre la Ville de Paris et RFF pour permettre l’ouverture au public de certains tronçons. Dans ce cadre, des promenades ont été ouvertes, notamment dans le 12e avec l’extension du square Charles Péguy et plus récemment l’ouverture du jardin partagé Claude Decaen. Ce protocole expirant en juin 2013, des négociations sont engagées entre la Ville de Paris et RFF en vue de son renouvellement. Celui-ci s’inscrit dans un contexte complètement nouveau, dans la mesure où RFF envisage de retirer du réseau ferré national les sections sur lesquelles il ne voit plus de perspectives pour un trafic ferroviaire lourd, notamment depuis la mise en service réussie du T3 le 15 décembre dernier.

Prolongement du square Charles Péguy. Crédits Pierre-Clément Julien

Prolongement du square Charles Péguy. Crédits Pierre-Clément Julien

Avant l’élaboration de tout projet précis, RFF et les élus parisiens entendent solliciter l’avis des habitants, usagers et amoureux de Paris, par une concertation qui prendra différentes formes, sous l’égide d’Anne Hidalgo. Tout d’abord, un site participatif a été mis en ligne avec les différentes études existantes concernant le devenir de la petite ceinture, notamment celle commanditée à l’Atelier parisien d’urbanisme (APUR) par la Ville de Paris et RFF. Il soumettra régulièrement des questions aux participants et permettra de dialoguer avec tous, sur la perception de la petite ceinture et ses évolutions.  D’autre part, des réunions-ateliers thématiques seront organisées en janvier-février 2013 pour s’informer et approfondir les usages envisageables pour la petite ceinture, autour de thématiques structurantes de la démarche : services écologiques, transports, déplacements, usages de loisirs et culturels, patrimoine, aménagements urbains. Des visites seront également organisées en janvier par RFF, et ouvertes au public sur inscription. Enfin, un séminaire d’échanges et de concertation sur l’avenir de la Petite Ceinture sera organisé le 14 février 2013 à l’hôtel de Ville.

Si la petite ceinture servait à mettre en relation les gares parisiennes, ce trésor parisien doit aujourd’hui retrouver ce rôle en connectant des espaces de partage, des lieux de vie. Il s’agit avant tout d’un site patrimonial et identitaire à reconnaître et à valoriser, ainsi que d’un espace de nature avec un rôle écologique majeur. J’espère que nous serons nombreux à participer à ce débat !

2 Comments

  1. A couple of child-centred suiosetggns. The science museum at La Villette has two specific areas for kids, one for 3-6 year olds and the other for 6-12s. They are hand-on exhibits, where the kids really do play around with the equipment. It includes a TV weather studio with colour overlay, and lots of other great stuff.The sessions last for an hour and a half. Numbers are limited, so it’s best to book ahead, especially the week-ends. Otherwise, you can book a session when you arrive and do all the other things nearby such as visiting (a real, not a Disney-fake) submarine, or the Imax cinema. The Muse9e-en-herbe. Easily found via Google.The Parc Florale de Vincennes. This used to be a flower garden, but has lots of children’s acctivities added. But your kid might find it a bit tame after Disney. Great place to go for a picnic (which is not allowed at Disney you have to buy their overpriced fare).

Trackbacks / Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>