le 12e, Paris

Grands projets et emploi à Paris

Dans un contexte économique national et international défavorable à l’emploi, les grands projets et notre politique volontariste, permettent de renverser la tendance à Paris. Le prolongement du tramway T3, a par exemple constitué un important levier pour le développement local de l’emploi et en particulier l’emploi d’insertion grâce à l’intervention de la Maison de l’Emploi.

Paris n’est malheureusement pas épargnée par un contexte économique où domine une forte détérioration de l’emploi. La capitale connaît un taux de chômage de 8,4% au second trimestre 2012 d’après l’INSEE , en soulignant tout de même que le taux de chômage parisien est inférieur depuis peu, à celui de la moyenne nationale . La publication de ces chiffres rappelle la série de plans sociaux qui ont dernièrement frappé la capitale. Récemment, Bertrand Delanoë s’est montré particulièrement volontariste dans la poursuite d’une reprise après la fermeture de Virgin Megastore, de même les élus du 12e se sont mobilisés pour préserver l’emploi de l’enseigne Surcouf qui ferme aujourd’hui ses portes dans le 12e.

Pose du carrefour pré assemblé Porte Dorée. Crédits Manuel Errera

Pose du carrefour pré assemblé Porte Dorée. Crédits Manuel Errera

Dans ce contexte, le volontarisme de la Mairie de Paris a permis d’atténuer les conséquences de la crise dans le domaine de l’emploi. Récemment, le prolongement du tramway T3 a permis de réaliser 297 recrutements et contrats de mise à disposition depuis le démarrage des travaux jusqu’à sa mise en circulation le 15 décembre dernier. En effet, la réalisation des travaux a été accompagnée par un dispositif ambitieux d’insertion par l’activité économique. Quarante entreprises de toute taille ont réalisé 137 recrutements directs, dont près de 90% emplois durables (CDD de plus de 6 mois, alternances, CDI). Surtout, la moitié des emplois créés concernent des jeunes de moins de 26 ans et pour 65% des personnes sorties du système scolaire sans diplôme. D’autre part, les contrats de sous-traitance et d’achat d’heures ont généré pour leur part 160 contrats d’insertion et 112 000 heures de travail.

Ce succès pour l’insertion et l’emploi dans la capitale est le fruit d’une négociation et d’un volontarisme des services de la Ville de Paris en partenariat avec la Maison de l’emploi de Paris en amont du projet. Ceux ci ont en effet développé, par l’introduction de clauses sociales dans les marchés publics du T3, un dispositif de lutte contre les exclusions en favorisant l’emploi durable de personnes en difficultés d’insertion. Ils ont également suscité la mobilisation des acteurs de l’emploi du territoire (Mission locale de Paris, Pôle Emploi, Plie Paris Nord-Est, MDEE 20, Contrat d’autonomie, SIAE) et sensibilisé des entreprises à l’importance des recrutements locaux pour orienter les emplois vers les Parisiens les plus en difficultés, notamment les habitants des arrondissements traversés par le tramway. Les derniers chantiers s’achevant au premier semestre 2013, un bilan définitif consolidé des actions réalisées sera à ce moment rendu public.

Si le tramway T3 prolongé bénéficie à tous les Franciliens, et en particulier aux habitants des quartiers traversés, le choix de la clause d’insertion dans la commande publique a permis de faire bénéficier les habitants privés d’emploi, des moyens financiers engagés dans le chantier du Tramway.

Espérons que les effets positifs sur la dynamique économique et l’emploi, observés sur les boulevards des Maréchaux Sud, ne tardent pas à compléter ces conséquences positives pour l’emploi,  du prolongement du T3 à l’Es et au Nord de Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>