le 12e, Paris

Un Paris accessible à tous ?

La quatrième édition du baromètre de l’Association des paralysés de France (APF), parue le 11 février dernier, se réjouit de l’ « amélioration de l’état d’accessibilité des communes en France », et notamment de Paris qui avance à la 44è position sur 96. Certes, beaucoup de chemin reste à faire – Paris est pénalisée par sa densité extrême et le manque d’accessibilité de certains transports -, mais notre capitale se distingue sur les équipements municipaux (15,1/20) et le « volontarisme » de ses élus (18/20).

Station du Tramway T3, entièrement accessible. Crédits Pierre-Clément Julien

Station du Tramway T3, entièrement accessible. Crédits Pierre-Clément Julien

En effet, depuis 2001, particulièrement attachés à l’accessibilité de la Ville à tous, nous  œuvrons à rendre plus accessibles l’espace public et les transports en commun de surface (bus et tramway). Ainsi, à Paris toutes les lignes de bus sont aujourd’hui accessibles.  Je suis personnellement très fière des aménagements réalisés sur le boulevard Diderot, dans le 12e, qui ont rendu les trottoirs accessibles à tous, et en particulier les arrêts de bus aux personnes à mobilité réduite. De même nous avons réalisé de nombreux travaux de mise en accessibilité des écoles parisiennes, permettant ainsi à tous les parents d’entrer dans l’école de leur enfant.

La Ville de Paris continue d’augmenter le budget dédié aux Parisiens en situation de handicap pour l’année 2013 et ce malgré un contexte économique difficile. Paris se distingue aussi en appuyant son action sur le fort secteur associatif, par l’attribution de subventions et l’accompagnement constant des acteurs associatifs dans leurs projets.

Dans le 12e, nous organisons  depuis 2001 de nombreux temps d’échange, à l’instar de la Quinzaine du Handicap du 12e. A l’initiative de ma collègue Pénélope Komitès, le 15 novembre dernier a été installé le conseil local du handicap du 12e. Le groupe « Accessibilité de l’espace public » se réunira pour la première fois le mardi 26 mars à 18h00, si ces questions vous intéressent je vous incite à venir y participer ! Nous parlons en particulier de la démarche novatrice de la commission espace public du conseil de quartier Aligre Gare de Lyon, qui a entrepris des marches exploratoires permettant d’observer l’accessibilité de l’espace public et des établissements publics comme privés.

Alors que l’accessibilité est une obligation nationale depuis 1975, la loi handicap de 2005 a rendu obligatoire au 1er janvier 2015 la mise en accessibilité de tous les bâtiments recevant du public. Si cette obligation ne pourra « en aucun cas être tenue dans la plupart des municipalités » d’après le rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) rendu public en septembre dernier, notre volonté politique est bien de tendre au plus vite vers cet objectif !

2 Comments

  1. Anik Monoury

    Venez nombreux en effet le 26/3/13. Nous, habitant(e)s du 12ème arrondissement de Paris, nous réjouissons de l’implication de la Mairie dans ce vaste chantier de l’accessibilité à tout et pour tous. Et de l’implication très forte des conseillers de quartier Aligre-Gare de Lyon. Je ne manquerai pas de poster des commentaires aux infos publiées par Catherine Baratti-Elbaz pour impulser chez tous les lecteurs le réflexe Handicap et Accessibilité. Ne pas en faire une question à part. Mais au contraire prendre toujours en compte cette dimension, naturellement, sans effort. Dans les villes très accessibles on voit bien sûr beaucoup plus de personnes en situation de handicap dans les rues et dans les lieux publics. En voyez-vous beaucoup à Paris?

Trackbacks / Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>